Merci Dream, l’illustrateur officiel du JDGa 😉