Shinsaku Ohara, le producteur de Dead Rising 2 a en effet avoué trouver le premier volet de la série beaucoup trop Japonais dans l’âme. De quoi expliquer le fait pour Capcom d’avoir été chercher l’équipe de Canadiens de Blue Castle Games pour les épauler dans le développement du jeu. Un jeu qu’Ohara espère cette fois doté « d’un feeling beaucoup plus proche de celui offert par les jeux Occidentaux ».

Un éternel insatisfait, cet Ohara. On ne le remerciera jamais assez pour ça.

dead_rising_2_02092009_01

via joystiq