EA a réussi une fois de plus à s’attirer les foudres des joueurs, en dévoilant le contrat de licence de son service Origin (vous savez, ce concurrent de Steam), assez… intrusif. Ainsi, si vous pensiez vous offrir la version PC de Battlefield 3, vous devrez accepter ces conditions, indiquant par exemple que la firme pourra collecter, utiliser, stocker, et transmettre les informations techniques et relatives identifiant votre bécane (incluant votre IP, votre OS, la liste de vos périphériques, et j’en passe), et ce dans le but d’optimiser je cite « le déploiement des mises à jour ».

Là où c’est gênant, et à la grande différence de Steam, c’est que le service sera en mesure de scanner votre disque dur, dans le but de détecter tout ce que vous y aurez installé, se donnant le droit de transmettre un rapport à des tiers. Inquiétant ? Surtout dans l’optique où à l’heure où j’écris ces lignes, les joueurs PC n’ont aucune autre alternative que de passer par Origin pour jouer aux futurs Battlefield 3 et Mass Effect 3, pour ne citer qu’eux…