Le géant japonais Square Enix prévoit de dévoiler la version PlayStation 3 de son Final Fantasy XIV (le MMORPG déjà disponible sur votre PC), et ce dès cet été ! Le producteur Naoki Yoshida s’est exprimé sur le sujet, et a révélé quelques informations qui pourraient attirer les joueurs, même les plus réticents…

Dans un premier temps, Yoshida a fait un point sur le développement du jeu. S’il considère que le jeu est enfin optimisé pour PC, il affirme que la version PlayStation 3 est à 50 % de son développement. Et comme la moitié du travail a été fait, la beta arrivera cet été sur nos consoles de salon Sony. Du côté des graphismes, la version PS3 bénéficie du même moteur graphique, qui a été spécialement conçu pour le MMORPG sur son développement. Comme à sa grande habitude, Square Enix a prévu de nous en mettre plein la vue avec des graphismes sublimes.

Yoshida a, ensuite, parlé de la mise à jour 2.0, en expliquant qu’elle pouvait être « considérée comme le prochain vrai jeu Final Fantasy de la série », en citant trois pilliers majeurs : un gameplay de haute qualité, une superbe trame scénaristique, et de magnifiques graphismes. Mais le producteur de Final Fantasy XIV a conscience que les gamers consoles sont souvent des non-initiés du MMORP :

Nous savons que beaucoup de joueurs consoles n’ont jamais joué à un MMO, et ils doivent être effrayés de ne pas savoir quoi faire. Mais, (…) c’est très similaire à un Final Fantasy offline qui a toujours une superbe histoire, qui vous fait pleurer, ou change votre vie.

Yoshida a compris que Final Fantasy était bien plus qu’une licence, et qu’en réalité, c’est une marque à l’identité extrêmement reconnaissable. S’il est aussi sûr de son coup, c’est parce que, comme il l’explique lui-même, les joueurs consoles vont finalement comprendre que ce MMORPG reste avant-tout un Final Fantasy, et que le fond reste le même.

La beta sur Playstation 3 de Final Fantasy XIV sera disponible en temps limité cet été, et l’éditeur devrait certainement revenir vers sa communauté, afin de la tenir au courant des dates précises.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction