Les compilations de grands jeux en version HD sont la grande tendance du moment. On ne compte plus le nombre de séries qui se sont vu octroyer un énième baroud d’honneur sur les consoles de cette génération. Déjà sorti sur PlayStation 3 et Xbox 360 en février dernier, les vieux dossiers de Snake reviennent cette fois ci sur PlayStation Vita. La vraie question qui se pose c’est : Achat ou pas ?

On ne va pas y aller par quatre chemins. Metal Gear Solid HD Collection sur PlayStation Vita se divise en 2 jeux. Metal Gear Solid 2 Substance et Metal Gear Solid 3:Subsistance. C’est tout. Cette version PlayStation Vita a été amputée de Metal Gear Solid Peace Walker. La raison ? Aucune n’a été officiellement donnée. Mais au pire des cas, pas de panique, le fan va bien débourser 20 euros de plus pour prendre la version PSP compatible sur le Playstation store. Metal Gear Solid premier du nom, celui sorti sur PSone, est aussi aux abonnés absent. On le trouve pour une poignée d’euros, toujours sur le Playstation Store, et quand viendra la compatibilité avec la PS Vita, le même fan pourra une fois de plus mettre la main au portefeuille. Bon prince tout de même, et pour parfaire la « collection », on trouve, caché dans les menus, les versions initiales de la saga sortie sur MSX : Metal Gear et Metal Gear 2 : Solid Snake, qui, malgré les années qu’ils ont pris, font tout de même leur petit effet, madeleine de Proust oblige. Mais on ne dira pas qu’ils étaient déjà la dans la version Playstation 2. 5 mois plus tard, amputée d’un jeu, cette compilation s’adresse principalement aux fans hardcore. Et pour réduire encore plus l’étau, elle s’adresse aux fans hardcore qui possèdent une Playstation Vita. Un drôle d’animal assez difficile à trouver même en fouillant les hautes herbes ou en changeant l’heure de l’horloge interne.

Le minimum syndical, lorsqu’on adapte deux grands jeux sur une nouvelle console, c’est de proposer de nouvelles features qui viendraient utiliser les fonctionnalités de ce nouveau support. Metal Gear Solid HD Collection sur Playstation Vita préfère s’essuyer les pieds sur ce lieu commun. Les fonctionnalités tactiles tiennent du gadget plus que d’une vraie utilisation, les possibilités du gyroscope sont passées à la trappe. Idem pour la zone tactile arrière qui ne sert strictement à rien si ce n’est à desservir le joueur qui s’agripperait à sa console comme un forcené. C’est simple et ça se résume en une phrase : une pression sur l’écran permet de désarmer Snake, quand on a de la chance, on l’utilisera pour les fameux CQC. Tout le reste se fera par le biais du bouton « Start » et via des menus plus ou moins compréhensibles. Alors il sera possible de naviguer du bout du doigt dans ces menus, mais l’ergonomie bien pensée forcera le joueur à revenir à sa croix et ses boutons de façade. Aucun effort non plus au niveau du contenu. Pire, certains ajouts de la version Nintendo 3DS sont absents de Metal Gear Solid 3 sur cette compilation. L’intelligence artificielle des deux jeux n’a pas évolué, les bugs présents dans les anciennes versions sont toujours là et techniquement, les changements ne sautent pas tout de suite aux yeux.

Que les choses soient claires, les deux jeux proposés sur cette compilation sont des jeux d’exceptions. De véritables chefs d’œuvre du jeu vidéo qui mettent à l’amende bon nombre de productions actuelles. Des jeux avec une Aura qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. Mais aussi des jeux qui ont presque 10 ans dans les pattes. Qui demanderont un temps d’adaptation au néophyte pour leur maniabilité qui était déjà discutable à l’époque. Sur lesquels aucun travail n’a été fait, ou si peu. Passé le moment de surprise que peut provoquer l’introduction de Metal Gear Solid 3 sur l’écran de la Playstation Vita, on reste méchamment sur sa faim et le sentiment d’arnaque pointe le bout de son nez. Les jeux sont jolis, fluides et plus fin, mais ils le sont tout autant dans la compilation PS360 que l’on trouve pour une bouchée de pain en magasin qui plus est avec un jeu supplémentaire dans la galette.

6

/10

Note JDG

Mouais…


Pas franchement ratée, cette compilation s’adresse aux fans hardcore de la série. Ceux que ca ne dérange pas de refaire deux jeux qu’ils ont déjà du faire au mois de février. Elle s’adresse aussi aux joueurs qui n’ont jamais eu la chance de jouer à ces deux grands jeux. Mais ceux là devraient franchement se tourner vers la compilation sortie sur console de salon. Au pire, la version Nintendo 3DS de Snake Eater est bien plus élaborée que cette mouture PS Vita.