Après un premier opus assez plat et peu accrocheur, les petits gars de chez Travelers Tales reviennent à la charge avec un nouveau titre LEGO Batman. Avec l’apparition des personnages de DC Comics, on sent que l’optimisme et l’ambition ont été les mots clé du développement de ce nouveau titre. Mais cela a-t-il été suffisant ?

Un nouvel opus, un nouveau Batman

Quand une suite d’un jeu LEGO sort, la crainte est toujours la même : on a peur de se retrouver face aux mêmes pouvoirs que dans le jeu précédent. Dans LEGO Harry Potter années 5 à 7 (qui faisait suite au titre LEGO Harry Potter années 1 à 4), les nouveautés se comptaient sur les doigts de la main. Mais comme son prédécesseur était déjà excellent, le manque de renouveau n’était pas vraiment gênant. Pour LEGO Batman 2, le challenge était bien plus pimenté : le premier opus n’avait pas vraiment séduit toute la communauté, et le titre était peu accrocheur. Il fallait donc s’attendre à voir arriver pas mal de nouveautés dans cette suite. Du côté des combinaisons, on en retrouve quelques unes qui étaient déjà présentes dans le premier jeu. Si le design de celles-ci a été quelque peu revisité, elles possèdent pourtant les même propriétés, ainsi que les mêmes utilisations. Mais on note l’apparition de certaines, qui permettent de donner un peu plus de peps que dans le volet précédent. Comme la combinaison à rayons X pour Batman qui vous permettra d’être invisible, ou encore d’avoir affaire à des petits casse-têtes que vous découvrirez en essayant de regarder à travers un mur. Autre ajout du côté des pouvoirs : la combinaison anti-choc qui permet d’avoir le contrôle de l’électricité. La liste des nouveautés du côté des pouvoirs est encore longue, et c’est ce qui permet de s’accrocher au jeu. Robin a aussi un nouvel attirail de combinaisons, et les nouveaux personnages que vous découvrirez apporteront également un souffle nouveau au jeu. Mais dans l’ensemble, on sent que LEGO Batman 2 propose bien plus de possibilités amusantes et divertissantes que son prédécesseur.

Justice pour tous ?

Avec toutes ces nouveautés attribuées à chaque personnage, l’équilibre est de rigueur : fini les réticences avec certains personnages ! Enfin…Presque…Dans cette suite, Batman n’est plus le centre du monde. Chaque personnage dispose de plusieurs spécificités qui les rendent (presque) tous agréables à incarner. Si vous jouez en cooération, le fun est bien plus au rendez-vous que dans le premier opus, même si vous ressentirez tout de même l’envie de jouer en solo pour pouvoir profiter pleinement d’un écran aéré et de caméras opérationnelles. Bref, revenons en à la notion d’équité ! Comme Robin possède des combinaisons toutes aussi amusantes et jouissives que celles de Batman, on arrive à s’amuser en duo sans se disputer pour pouvoir jouer avec Batman, puisqu’il n’est plus le seul personnage à avoir des caractéristiques exploitées dans le jeu. Rien n’a été laissé à la trappe dans les niveaux, et les quelques énigmes en deviennent ainsi plus intrigantes (sans pour autant être complexes) et appréciables. Autre nouveauté positive qui s’applique à tous les personnages : la présence d’un pseudo combo. Après avoir tapé comme un ou une dingue sur la touche X, vous aurez la possibilité d’arracher la tête de vos adversaires en exécutant un QTE qui vous demandera d’appuyer sur B. Et comme le combo est valable pour tous les personnages, c’est d’autant plus satisfaisant ! Mais si on ne s’arrachera plus les cheveux pour pouvoir jouer avec un personnage plus fort que les autres, on se disputera tout de même pour incarner Superman qui est, de loin, le personnage le plus agréable à jouer. Souvenez-vous comme il était agréable de virevolter dans les airs dans LEGO Harry Potter à cheval sur votre balai…Et maintenant, imaginez-vous en Superman en train d’arpenter les nuages ! Inutile d’aller plus loin dans les détails : Superman est la star de ce nouveau titre. Si vous jouez en coopération, il faudra savoir se le partager. Mais en solo, vous pourrez profiter pleinement des ballades aériennes à travers les niveaux. C’est donc un des points qui change vraiment dans ce LEGO : si on avait toujours adoré la coopération dans les autres jeux de la licence, ce LEGO Batman 2 donne plutôt l’impression d’avoir été taillé pour les joueurs aimant se divertir en solitaire. Cela ne veut pas signifier que c’est injouable en coopération. Non, loin de là. C’est juste que le titre est bien plus appréciable en solo, contrairement aux autres jeux LEGO. Maintenant, de là à dire que c’est un mauvais point…

Soyez beaux et taisez-vous

En voulant insuffler un brin de fraîcheur à la licence à travers une multitude de nouveautés, on sent que LEGO Batman 2 va même jusqu’à marquer un tournant dans l’histoire des jeux LEGO. Ainsi, comme si les personnages LEGO étaient démodés, j’ai pu témoigner d’un acte des plus infectes jamais constaté auparavant dans le jeu vidéo. Les personnages LEGO parlent ! Pourtant, quand j’ai vu le trailer de LEGO Le Seigneur Des Anneaux, je pensais que ça passerait. De plus, les médias anglophones avaient dévoilé un casting des plus attirants avec des doubleurs de qualité. Mais finalement, c’est la déception totale. Les dialogues sont insipides et quasiment enfantins, et le calibrage entre le son et la vidéo laisse à désirer. Et pour finir, impossible de changer les voix françaises en anglais : il faudra donc subir ces cinématiques bien réalisées et peaufinées avec amour gâchées par des paroles inutiles qui font grincer les dents. Hormis cet horripilante nouveauté (qui, en soit aurait pu bien passer en anglais), on sent que les développeurs ont vraiment fait beaucoup d’efforts pour rendre les graphismes encore plus prenants que son prédécesseur LEGO Harry Potter Années 5 à 7. Les jeux de lumières sont réussis et rendent le paysage réaliste. Du côté de la charte graphique, l’univers de Batman a totalement été respecté : parfois, on arrive presque à retrouver les mélanges des couleurs sombres et pétantes qu’on avait déjà pu voir dans Batman Arkham Asylum. Néanmoins, à force de peaufiner les graphismes et de rendre l’environnement plus réaliste, les décors manquent parfois d’éléments LEGO, au risque de déplaire aux fans des petites briques multicolores. Si j’ai pu remarquer ce détail, il n’est, en revanche, pas franchement gênant : c’est un parti-pris qui tient la route, et qui est même appréciable.

Quand on arrive en ville…

Là où on respire sans doute le plus dans ce LEGO Batman 2, c’est quand on profite des routes sillonnées d’Arkham City à bord de sa Batmobile. C’est là qu’on se rend compte que le « monde » ouvert était une excellente idée à appliquer à la série des jeux LEGO. Un peu de liberté, ça ne fait pas de mal ! Mais certains habitués de la série seront sans doute perdu au milieu de Gotham City, sans pouvoir accéder directement au menu des chapitres pour aller compléter leur collection de briques dorées. Sans pour autant être immense, la ville dans sa totalité permet d’aller faire un tour à l’asile d’Arkham, ou encore de se rendre au repaire du héros chauve-souris. Si tout se passera bien quand vous jouerez en solo, vous subirez des lags intempestifs en coopération. Un phénomène sans doute du à l’accumulation d’effets (la pluie, les jeux de lumières, les relfets, etc…) mêlé à un écran partagé bougeant de manière étrange si vous commencez à vos rapprocher de votre coéquipier. Dommage, c’était presque parfait ! Bref, passons aux choses sérieuses ! Comme vous vous retrouvez pour la toute première fois dans une grande ville ouverte, un système de guidage a été mis en place. A la manière d’un GTA (ou presque…), vous pourrez placer des marqueurs afin de pouvoir vous diriger vers cette direction à l’aide de votre boussole. Une toute première dans l’histoire des jeux LEGO qui est, finalement, plutôt appréciable. Les développeurs ont su bien exploiter ce monde ouvert, en garnissant celle-ci de plusieurs défis qui permettent d’obtenir des briques dorées, ou encore d’affronter des vilains pour « sécuriser » certaines zones. On apprécie découvrir la ville de Gotham City, mais la ballade est, une fois de plus, bien plus appréciable en solo. En coopération, on se retrouve très vite à vouloir partir de son côté en parfait petit explorateur, et l’écran splité ne permettra pas de profiter pleinement de la ville. Inutile de jeter la pierre aux développeurs c’est un fait : un écran splité dans un monde ouvert à explorer, c’est un peu comme déguster un plat gastronomique avec les yeux bandés (autrement dit, on ne peut apprécier qu’à moitié…).

7

/10

Note JDG

Oui !


Étant moi-même une grande adepte des jeux LEGO, j’ai eu du mal à me faire un avis sur ce nouveau titre. Et pourtant, en laissant de côté mon coeur brisé par les cinématiques catatrosphiques en français, j’ai bien été obligée de reconnaître que ce grand vent de nouveauté ne pouvait pas laisser indifférent : un monde ouvert agréable à arpenter, des graphismes plus aboutis, des nouveautés dans le gameplay, bref, Batman 2 DC Heroes marque un tournant dans l’histoire des jeux LEGO. Si tous les pilliers de la série ont été respectés, on a pourtant l’impression d’être face à quelque chose de presque inconnu, tant les nouveautés sont marquantes. Mais au final, c’est frais, aéré, et ç’en est du coup très agréable et accrocheur. Néanmoins, les quelques soucis techniques du côté de la caméra, mais aussi des lags, viennent gâcher ce plaisir. Hormis ces défauts techniques habituels, les fans sauront sans doute apprécier ce titre qui donne un nouvel élan à la série des jeux LEGO, même si on a l’impression qu’il sera plus agréable à jouer en solo qu’en coopération.