A trop vous promener dans les herbes sauvages, voilà ce qui arrive, une nouvelle rubrique fait brusquement son apparition ! Une petite explication s’impose : le Top Five du lundi nous donnera l’occasion d’être le plus subjectif possible en érigeant un classement à la gloire de tout, et surtout de n’importe quoi. Des cinq meilleurs jeux sur Xbox 360 ou N-Gage, en passant par des interrogations hautement philosophiques comme les plus belles couleurs des maillots de bain dans Dead or Alive Xtreme Beach Volleyball, on n’oubliera personne.

Pour ce premier TOP FIVE, on vous gâte. Que diriez-vous de faire un petit tour des plus belles bombes du jeu vidéo ? Celles qui illuminent nos jeux de multiples effets pyrotechniques et de membres désarticulés. Oui, on parle bien de ces bombes-là, qui sentent bon la poudre et la peau calcinée. Et puis de toute façon, je n’en vois pas d’autres…

5. Bob-Omb (Mario Kart, Mario 64, …)

Facile. Comment ne pas pensez à ce sex symbol à l’origine de nombreuses crises de nerfs sur Mario Kart ? Apparu il y a bien longtemps dans les premiers Mario Bros, c’est Mario 64 qui se charge de le démocratiser avec son design en 3D tel que nous le connaissons. Depuis, à pieds dans les jeux de plate-formes ou collé à l’arrière de son kart, bomb-omb s’est taillé une belle place dans l’univers Mario. C’est donc en toute logique qu’il trouve sa place dans ce classement.

Certains d’entre vous se souviennent peut-être du mode Explosion de Bob-Omb de Mario Kart Double Dash. Des arènes fermées, des bombes multicolores, la folie.

4. Bomberman

Impossible de passer à côté de Bomberman, sa collection de bombes au fil des épisodes et son éventail de morts très sales. Pourtant les joueurs partent tous avec une bombe à la portée et au nombre faibles, mais la course à l’upgrade aura vite fait de rendre ces bombes extrêmement dangereuses, pour les autres et aussi pour soi. Coincés entre deux bombes adverses ou au milieu d’un déluge de flammes, vous aurez beau fuir, il y aura toujours une bombe (collante, mine, explosive, à la chaîne) pour vous rattraper et vous rappeler que nous ne sommes que bien peu de choses dans le labyrinthe de la vie…

En multijoueurs, tout devient plus fou. Spécial dédicace à la Saturn et son mode 10 joueurs.

3. Les Sticky Bombs (Team Fortress 2)

Les joueurs de Team Fortress 2 le savent : exploser dans des gerbes de sang n’est pas une honte, c’est même un passage obligatoire pour peu que l’équipe adverse compte dans ses rangs un Demoman. Le spécialiste des bombes en fait voir de toutes les couleurs avec son grenade launcher, mais aussi, le clou de son armement: le sticky bomb launcher. Cette petite bombe à piques peut se coller n’importe où et agit comme une bombe contrôlée à distance par son lanceur. Certains s’en servent pour bloquer des passages, d’autres pour repousser de manière agressive une vague d’ennemis un peu trop insistante. En résulte des explosions de chair et de sang de toute beauté, ré-haussées par des graphismes cartoon et un second degré imbattable.

Certains, plus fous, créent un mod tout entier autour de ces bombes, inspirés de Bomberman…

2. La grenade plasma (Halo)

Ah Halo… Ses hommes en armure et ses destinées incroyables à base d’univers tout entier à sauver. Sur le papier surtout, parce que sur terre ferme, Halo donne quelque chose d’un peu moins noble dans ses joutes contre les Covenantes, ou contre d’autres Spartians en multijoueurs. Mon passe-temps préféré ? Coller des grenades plasma sur mes adversaires, m’éloigner, et les regarder mourir dans une gerbe de lumière très sexy, entre deux coups de coudes et épée d’énergie, cela va de soi.

Certains ont même porté le jet de grenade plasma au rang d’art majeur :

1. La bombe vice-versa (Armed and Dangerous)

Que vous dire de plus ? La vidéo parle d’elle-même. L’amour du jeu vidéo.