L’information vient de l’agence de presse Reuters et n’a rien d’une rumeur sans fond. Depuis quelques semaines, les couloirs de l’industrie soufflent sans cesse cette affirmation : le groupe média français Vivendi souhaiterait revendre au plus vite les 60% qu’il détient d’Activision-Blizzard.


Le groupe a donc demandé à plusieurs banques proches de l’entreprise de trouver un racheteur capable de débourser les dix milliards demandés. Si on retrouve parmi les prétendants des sociétés de capitaux inconnues comme KKR, Providence ou Blackstone, on aperçoit le géant chinois des télécommunications , Tencent qui est à la base du développement de Call of Duty Online annoncé récemment. Soudain, les noms de Time Warner et de Microsoft apparaissent, et nous laissent bouche bée. Imaginons un seul instant qu’un de ces acteurs soient en passe de racheter le géant qu’est Activision-Blizzard et cela suffit à faire subir à toute l’industrie un seisme aux conséquences retentissantes : Microsoft qui devient actionnaire principal de l’éditeur de Call of Duty et Skylanders, chez Sony ça doit se renseigner sur des techniques vaudous. Il est en tout cas certain que cela ne fait que commencer, et que ce rachat s’il se confirme officiellement, fera l’actualité durant quelques mois.