Si Capcom s’est donné autant de mal pour créer de nouveaux monstres dans Resident Evil 4, ou encore dans Resident Evil : Revelations, alors pourquoi avoir ramené les zombies dans le sixième opus ? Hiroyuki Kobayashi, le producteur exécutif du jeu, a donné les réponses au site Siliconera.

Le producteur commence par une touche d’humour, qui rappelle que les zombies sont avant-tout une tendance des années 2010. Tant dans les bande-dessinées (The Walking Dead) que dans le monde vidéoludique (Dead Island, Dead Rising, Zombi U, Left 4 Dead, et bien d’autres encore !), ces êtres répugnants sont fortement appréciés par le grand public. Ainsi, la première réponse de maître Kobayashi sera :

Nous avons ramené les zombies parce qu’ils sont populaires. Tout le monde les aime, c’est pour cela que nous les avons ramené.

Mais après cette touche d’humour aux aspect réalistes, le producteur exécutif de Resident Evil 6 explique un retour aux racines de la licence exigé par les joueurs :

À en croire les retours que nous avons eu sur Resident Evil 4 et Resident Evil 5, il n’y avait pas de zombies classiques dans ces jeux, et les gens les voulaient vraiment. Nous les avons un peu tordu alors il n’étaient plus les zombies auxquels vous vous attendiez.

Quelques lignes plus tard, Hiroyuki Kobayashi en profite pour décrire l’attitude des ennemis. Dans Resident Evil 6, les zombies ne sont plus que des personnages repoussant dont la lenteur permet de se faufiler. Quelque part, ils restent des êtres humains qui ont succombé au virus :

Ils ont cette capacité instinctive de prendre ces choses (des armes) et de les utiliser. Ils n’utiliseront pas les armes de manière volontaire, c’est juste qu’ils ont gardé dans un coin de leur esprit qu’ils avaient l’habitude d’utiliser des armes avant de devenir des zombies. Il y a une autre façon d’interagir avec les zombies que nous n’avons pas encore vraiment montré

Sur cette fin de phrase quelque peu alléchante, le producteur exécutif du jeu montre que l’intelligence artificielle a été autant travaillée que le background de ces traditionnels ennemis tant adorés par les fans de la licence, et désormais par des millions de personnes adeptes du mouvement Zombie.