Sorti sur consoles en avril dernier, Prototype 2 déboule ce mois-ci sur PC. Après un premier épisode sorti en 2009, le jeu avait trouvé son public grâce à son monde ouvert et à son ambiance apocalyptique. À la manière de Crackdown, Prototype se voulait un GTA-like décomplexé, où l’action et la fluidité des déplacements étaient mis en avant. Sa suite, le bien nommé Prototype 2 continue-t-il à emprunter la voie ouverte par le premier épisode ? Les PCistes seront-ils mieux servis que les consoleux après 4 mois d’attente ? Réponse dans ce test.

Les rues de New York sont assez animées.


Après Mercer, Heller

Dans le premier Prototype, le scientifique Alex Mercer est contaminé par un virus, lequel lui octroie des pouvoirs surpuissants. Le jeu s’achève sur une île de Manhattan ravagée, le virus contrôlé et Mercer mystérieusement envolé. C’est là qu’apparaît notre héros du deuxième épisode : le soldat James Heller. Lors d’une patrouille dans les rues de New York, il aperçoit Mercer et le prend en chasse. Mais le chasseur devient la proie, et Mercer contamine Heller. On assiste alors à la naissance d’un nouveau surhomme capable de contrôler le virus. Après quelques échanges musclés, les deux hommes deviennent potes et Heller est lâché dans un New York apocalyptique. L’atmosphère est électrique : les civils, parqués dans des camps, manifestent leur hostilité envers le BlackWatch, la milice privée chargée de nettoyer la ville.

Heller manque cruellement de charisme…

Destructioooon !

Il ne faut pas se leurrer, Prototype 2 ne mise pas sur la poésie et la subtilité. Vous passerez le plus clair de votre temps à enchaîner les carnages à l’aide des pouvoirs que vous gagnerez au fil de l’aventure. Monde ouvert oblige, vous recevrez votre lot de missions secondaires dans lesquelles il s’agira de tuer des PNJ. Malheureusement assez répétitives, elles vous lasseront bien vite. Le schéma est simple : vous arrivez dans une zone, vous la nettoyez de tous ses occupants, puis vous disparaissez pour lever l’alerte. Il existe également des défis assez sympathiques qui vous demanderont par exemple de jouer au bowling avec vos pouvoirs, les quilles étant représentées par des ennemis. Concernant les missions de l’aventure principale, elles apportent plus de variété. Il n’est pas rare par exemple d’infiltrer un complexe en étant grimé en soldat pour éliminer une cible précise sans vous faire repérer. Bien entendu, les combats de boss et les missions où vous devrez tenir un siège seront également de la partie. La quête principale s’avère au final assez amusante, et l’histoire, même si elle n’est pas extraordinaire, se laisse suivre facilement.

Certaines missions d’infiltration vous demanderont de ruser

Un virus sur votre PC

Prototype 2 est déjà sorti sur consoles, et arrive seulement maintenant sur nos PC chéris. Mais qu’en est-il de cette version ? D’emblée les graphismes apparaissent beaucoup plus fins, normal pour une version PC. Mais ne vous attendez pas non plus à quelque chose de transcendant : Prototype 2 est correct, sans plus. En revanche, certains effets, comme les explosions, font peine à voir. Dommage compte tenu de leur nombre élevé. Côté optimisation, rien à redire : l’IPS est correct et tout tourne de manière très fluide même sur des config moyennes. Enfin, dernier point, vous devrez vous équiper d’une manette pour profiter de Prototype 2 sur PC. Les développeurs n’ayant pas réussi a adapter le gameplay au PC, le jeu est tout simplement injouable au clavier/souris.

Vos pouvoirs gagnent en puissance… Et en violence !

Ni bon, ni mauvais

6

/10

Note JDG

Sans plus

Prototype 2 est-il un mauvais jeu ? Non. Est-il bon pour autant ? Non plus. Le soft affiche de sérieux atouts pour offrir un bon défouloir, mais le soufflé retombe au bout de quelques heures. La version PC se défend, mais loin des ténors du genre. Bref, attendez les prochaines offres Steam pour vous procurer Prototype 2 au juste prix.