L’annonce est tombée en début de semaine dernière, Star Wars : The Old Republic passe modèle free-to-play dès la rentrée. Il rejoint ainsi les rangs des nombreux autres MMO qui se sont frottées aux dures lois du genre et ont du changer de modèle économique, ou carrément fermé boutique. Aion, Lord of the Rings Online, Final Fantasy XIV Online, Age of Conan, Warhammer Online ou Tabula Rasa ont été présentés en leur temps comme les nouveaux maîtres du genre, jusqu’à ce que la réalité rattrape ce fantasme. Parce que depuis 2004, un jeu et un seul, règne sans partage sur le royaume des MMO : World of Warcraft.


Mais même le maître étalon du jeu en ligne connait la crise, et Activision-Blizzard a récemment confirmé la perte nette de 1,1 million d’abonnés. Avec ce résultat, WoW passe pour la première fois de son histoire sous la barre des dix millions (9,1 millions d’abonnés mensuels) de joueurs. Autre fait important : tout comme Star Wars : The Old Republic en son temps, World of Warcraft offre depuis deux ans les vingt premiers niveaux du jeu gratuitement aux nouveaux inscrits. Mais tout comme Star Wars : The Old Republic, cette solution n’a pas suffit à maintenir le nombre de joueurs à son niveau record.
Si la communauté de World of Warcraft soutient toujours activement son jeu, lui permettant, huit après sa sortie, de bénéficier d’un dynamisme et d’un suivi exceptionnels dans l’histoire des MMO, il faut bien reconnaitre que le hit de Blizzard arrive à la fin d’un cycle.

C’est d’autant plus vrai avec la sortie imminente de Guild Wars 2, attendu pour le 28 août. Attendu par des millions de joueurs, le MMO d’Arena Net est la preuve que les abonnements mensuels ne font plus office de condition sine qua none à la viabilité financière d’un MMORPG. Le premier Guild Wars fêtera cette année ses sept ans de succès !

Enfin, impossible d’aborder le sujet difficile des abonnements sans citer l’imbroglio autour de Final Fantasy XIV Online. Après un démarrage catastrophique, Square Enix a annulé les abonnements, passant le MMORPG dans une période gratuite durant un temps indéterminé. Ce n’est qu’il y a quelques semaine que l’annonce officielle a été donnée : Final Fantasy XIV Online arrivera dans une version 2.0, qui reprend à zéro le jeu, pour offrir un tout nouveau titre. Payant bien entendu, et reposant sur le désormais bien connu système d’abonnement…

Si les éditeurs continuent à mettre en ligne des MMORPG, leur modèle économique est amené à évoluer. Les classiques abonnements mensuels font grincer des dents les joueurs qui ont déjà dépensé plusieurs dizaines d’euros pour se procurer leur jeu. Plus encore, l’émergence des services en ligne qui demandent eux aussi un abonnement, comme le Xbox Live, le Playstation Plus, Call of Duty Elite ou encore Battlefield 3 Premium concurrence indirectement les MMO, en obligeant les joueurs à faire un choix financier.
Il apparait pourtant que le free-to-play n’est pas la solution idéale : il est souvent mis perçu comme une solution hâtive pour sauver les meubles.

Les MMO doivent-ils trouver un autre système économique ? Assistons-nous à l’inévitable fin de l’abonnement mensuel ?
La parole est à vous !