Lors des salons comme la Gamescom, il y a le jeu vidéo et il y a les babes. Pour ma toute première fois à la Gamescom je n’ai pas été déçu, mes yeux de joueurs ont vite délaissé Lara Croft au profit de ces égéries de luxe.


Elles peuplent les allées du Koelnmesse, déambulent de hall en hall pour nous attirer vers leurs stands. Les babes sont les sirènes des années 2000, celles qui vous chantent une douce chanson pour arriver à leur fin : vous faire découvrir leur jeu. Il faut dire que pour une première fois, cela s’est relativement bien passé pour moi. Fan de FIFA devant l’éternel, je me suis laissé capturer par les babes de Konami pour me lancer dans quelques parties de PES 2013. Et j’ai même pris du plaisir à jouer au titre alors que j’étais plus mitigé il y a seulement quelques semaines. Oui, ces regards et ces sourires en coin ont du pouvoir sur nous, simples joueurs.

A la Gamescom on attend, et longtemps même. Parfois des heures, pour quelques dix minutes d’essai au Call of Duty 18 et autre Assassin’s Creed : Double Revelations Remake HD, mais je peux vous assurer que cette attente se fait moins ressentir lorsque ces silhouettes affluent de tous les stands. J’en ai oublié ce pourquoi j’étais venu : les jeux. Les marchands de hot-dog sont contents eux, combien de fois ai-je fait tomber mes sandwich saucisse à force de regards trop insistants. Il arrive même que le bruit assourdissant des stands laisse place à un silence pesant lorsqu’une colonie de ces déesses aux courbes rêvées, vampirise l’attention des joueurs présents.  Alors si vous ne venez pas pour jouer, il est toujours possible de vous asseoir et d’admirer. En attendant, et pour vous donner envie, voici les quelques photos que j’ai pris la peine de prendre pour vous.