La plate-forme 2D n’a jamais autant eu la cote, et Nintendo compte bien préserver son hégémonie sur le secteur. Avec New Super Mario Bros. 2 pour Nintendo 3DS, l’éditeur aimerait réitérer l’excellente performance du précédent opus sorti sur Nintendo DS. Et il annonce même la couleur : or. Comme les pièces d’or dont il a promis qu’elles couleraient à flot. Mais si l’or n’a pas d’odeur, quel est ce léger parfum de « déjà vu » qui flotte dans l’air ?

 

 

Toutes ces pièces disséminées dans les excellents niveaux de Mario, voilà qui nous faisait rêver, joueurs perfectionnistes que nous sommes. Mais alors qu’au Royaume Champignon, le compteur de pièce s’arrête traditionnellement à 100 et nous récompense d’un fameux champignon 1Up, New Super Mario Bros. 2 a vu les choses en grand. Les vies tombent toujours du ciel à chaque centaine amassé, posant les jalons d’un objectif plus grand : “Le million, le million !”
Atteindre le but ultime débloque un nouveau mode de jeu : Pièces en Folie. Il s’agit d’un épreuve solo en trois manches dans laquelle les joueurs doivent récolter le plus plus de pièces possible en un temps limité. Oui, vous avez bien lu : “solo”. Chacun sur sa cartouche. Tout ce que vous partagerez avec vos potes ce sont vos records qu’ils pourront consulter au gré des rencontres SpotPass. Un peu léger quand on sait que la tradition du Super Mario entre amis remonte à la Nes !

 

 

Mario le millionaire

Cette récompense mise à part, Nintendo justifie la thématique de son nouveau titre par de toutes petites innovations dans le game design. Il y a le cercle doré qui transforme temporairement vos ennemis en fontaines d’or : les dégâts sont remplacés par des pièces qu’il vous faudra attraper au plus vite. La brique dorée permet quant à elle de cumuler les gains tout en progressant dans le niveau. Côté level design, Nintendo a réparti judicieusement les grappes volantes, arc-en-ciel et autres champignons en or.
Pas gripsou pour un sou, Mario a décidé dans cette aventure de partager les gains avec son frère Luigi. Le mode coop’ se joue uniquement en local, et l’action se déroule sur le même écran pour les deux joueurs. Un parti pris qui oblige les participants à se montrer extrêmement bien synchronisés. À la fin de la partie, pas de partage équitable ! Les frérots se répartissent le butin en fonction de ce qu’ils ont amassé respectivement.

 

 

Le classique c’est chic

Mis à part cet aspect multi-joueurs hérité de l’épisode Wii, le reste de New Super Mario Bros. 2 reprend tous les éléments qui nous avaient séduits dans le précédent, mais aussi dans la longue tradition des jeux Mario. On retrouve donc l’ambiance mignonne irrésistible propre à la série, les monstres qui esquissent des petits pas de danse sur certains accords de la musique. Les mondes sont toujours accrocheurs et agréables à parcourir, et on retrouve certains challenges bien connus de la série avec plaisir (le retour du nuage éphémère !).
Question rejouabilité, c’était déjà impeccable sans le défi du million de pièces. Terminer chaque niveau avec les trois pièces étoiles promet toujours de belles prises de tête aux joueurs les plus aguerris. Et la prise en main simplissime si chère à la saga (un bouton pour sauter, et basta) laisse libre de s’exprimer l’ingéniosité des level designer.

6

/10

Note JDG

Léger

Mario s’est pris pour Midas le temps d’un titre 3DS. Mais si tout ce qu’il touche se transforme toujours en or, cette fois-ci la fièvre de l’or lui a fait perdre la raison. La preuve, il n’a pas exploité ses idées à fond : un unique mode-défi en récompense du million de pièces et pas de véritable mode multijoueur en SpotPass, ça fait cher payé. Et vous risquez bien de laisser quelque pièces trainer, lassé par la monotonie de ce nouvel objectif capitaliste.
L’aspect plate-forme pure en revanche est toujours aussi bon : les niveaux sont parfois géniaux et l’ensemble parfaitement peaufiné. Pas un grand Mario, mais du bon Mario. Un peu juste pour le plombier, non ?