L’adresse URL LeagueofLegends.co dirigeait vers du contenu porno, mais Riot Games a su contrer ces maléfices sexuels grâce aux sortilèges de la justice.

Cela vous est peut-être déjà arrivé, mais il y a quelques mois encore, lorsque vous oubliez le « m » de Leagueoflegends.com, vous vous retrouviez sur des pages où les femmes sont faciles, et peu vêtues. Une manipulation quelque peu embarrassante pour l’image du célèbre free-to-play, dont le développeur s’est empressé de réagir. Riot Games a ainsi porté plainte pour atteinte aux droits de propriété intellectuelle, puisqu’il était le seul à détenir les autorisations du nom de domaine.

L’on apprend aujourd’hui par le site Gamesindustry que l’entreprise vidéoludique a gagné son procès, et que les quelques millions de nouveaux abonnés par jour ne tomberont plus malencontreusement sur des photos compromettantes. Les utilisateurs qui oublieront le « m » seront redirigés vers le site GoDaddy, et les regards candides des mineurs seront à l’abri de postures obscènes. Mais si Riot Games a gagné cette bataille, le studio n’a pas remporté la guerre contre le porno. En effet, c’est désormais un autre site associé au nom du jeu intitulé LeagueofLegendsPorn.com qui pose problème.