La musique a cette faculté à laisser son empreinte au plus profond de nos têtes durant de longs moments. Souvent pour le meilleur, parfois pour le pire. Les créateurs de jeux vidéo n’ont parfois que peu d’exigences musicales ou tout simplement de (très) mauvais goûts. A longueur de jeu, les écoutes de certains morceaux ou thèmes deviennent très vite des moments abominables qui font partie de nos pires souvenirs de joueurs et qui peuvent gâcher complètement un jeu. On a fait la sélection des cinq musiques qui nous ont traumatisé, et c’est pas beau à entendre !


5 – Battlefield 3

N’avez-vous sincèrement jamais été agacé par la campagne publicitaire ultra répétée d’Electronic Arts sur Battlefield 3 ? Ces basses sourdes qui résonnent comme une musique choisie par Michael Bay, agacent plus qu’elles n’impressionnent. Le pire dans tout ça, c’est que ce thème est devenu une tendance que les autres éditeurs ont repris.

4 – Virtua Tennis

Le premier réflexe une fois que l’on arrive sur un épisode de Virtua Tennis c’est de se rendre dans les réglages et de couper instantanément la musique horrible de cette série. Les développeurs ont été bien mal inspirés de choisir cette techno du pauvre qui ferait passer n’importe quelle musique d’ascenseur pour une symphonie de Beethoven.

3 – Daytona USA

Cette fois-ci, c’est l’œuvre entière qui est à vomir. Plus qu’une abomination mélodique, c’est une apologie du suicide musical qui nous est offerte par Daytona USA. Et s’il ne fallait retenir qu’un seul de ces morceaux ce serait Blue Sky, parce qu’on atteint l’extrémité du mauvais goût.

2 – La chanson des Yoshi

On les adore les Yoshi. Mais pas là. Certainement pas là. Alors qu’ils sont d’apparence mignons, lorsqu’ils se lancent dans une chorale c’est un cancer des oreilles que l’on risque. Grésillements et chant ridicule, prévenons Nintendo : plus jamais !

1 – Tetris

Stupeur dans l’assemblée. Oui, Tetris est premier de ce top. Parce que ce thème nous a bien trop hypnotisé durant de longues années lorsque nous jurions que par des cubes et que notre logique devenait trop géométrique. Vingt ans après, ce thème reste dérangeant : elle où ma Gameboy que je me lance une (petite) partie ?