Le site CVG balance un énorme pavé dans la mare : selon une de ses sources, Microsoft se serait rapproché et aurait commencé à dialoguer avec Vivendi, pour un rachat hypothétique d’Activision-Blizzard.


Le secret n’en n’est plus un depuis quelques mois, le groupe média français Vivendi est tout proche de mettre en vente sa branche jeu vidéo Activision-Blizzard. L’entreprise française a vu sa côté boursière dégringolée depuis 2007, s’endettant de 14 milliards de dollars. Si Vivendi souhaite se séparer d’Activision-Blizzard c’est parce que c’est un moyen rapide pour l’entreprise de vendre et de renflouer ses caisses, qui ne demandent que ça. Parce que l’on parle là du premier éditeur mondial, celui qui tous les ans met dans nos rayons un Call of Duty, celui là-même qui détient toutes les licences Blizzard et leurs dizaines de millions de fans.

Si l’on savait Microsoft intéressé (en même temps, qui ne le serait pas ?) c’est la première fois qu’est énoncé un dialogue entre les deux parties. Pour autant, les négociations n’ont pas beaucoup avancé et stagneraient même, dans un contexte particulier. En effet, Vivendi n’a pas souhaité réagir aux incessants appels de CVG et continue de nier -officiellement- la vente de sa branche jeu vidéo. Si tout ceci s’avère réel, on est proche d’un séisme profond dans l’industrie. Autre fait intéressant, Sony a semble-t-il enterré toute illusion de rachat d’Activision-Blizzard. Certainement le contre-coup des 380 millions de dollars qui ont permis le rachat de la société de cloud-gaming Gaikai.

Restons attentif, on pourrait tenir là un feuilleton passionnant et bouleversant. Ou alors ce sera une société chinoise obscure qui remportera la vente grâce à des mallettes remplies de billets.