Le studio Bohemia demande aujourd’hui l’aide des internautes pour aider à faire libérer les deux développeurs actuellement retenus en Grèce pour espionnage.

Ivan Buchta et Martin Pezlar sont retenus pour espionnage par les autorités grecques depuis le 9 septembre dernier, pour avoir photographié des installations militaires.
Si Bohemia rassure les joueurs sur leurs bonnes conditions de détention, les négociations pour leur libération n’avancent pas. Le studio a donc décidé de faire appel à la communauté de fans d’ArmA et plus largement des joueurs et des internautes pour peser dans la discussion. Ils ne cachent pas qu’ils comptent sur le récent regain d’attention pour le jeu que le mod DayZ a provoqué.

Les deux hommes ont été arrêtés alors qu’ils photographiaient le camp militaire de l’île de Lemnos, et accusés d’espionnage. S’ils sont reconnus coupables, ils encourent vingt ans de prison. Bohemia assure qu’ils étaient en vacances et nie toute possibilité qu’ils aient été présents en repérage pour ArmA III. Pourtant, un joueur grec a déjà fait remarquer, sur les forums de l’éditeur, que la base militaire de Lemnos reconstituée dans le jeu est le fruit de recherches illégales.

Il a en effet été confirmé par Bohemia que les îles grecques seraient représentées dans Armed Assault III, que l’on attend sur PC pour la fin de l’année 2012. Cette série de FPS s’est imposée auprès des joueurs exigeants grâce à sa difficultés élevée et son réalisme légèrement futuriste.