De toutes les améliorations effectuées sur FIFA 13, le moteur physique retient toute notre attention. Il manquait jusque là une certaine fluidité dans l’action de jeu entre les joueurs, qui rendait presque robotique les collisions entre les joueurs. Cette version impressionne par le réalisme de ses impacts physiques que ce soit sur les joueurs ou sur le ballon. Et souvent, je me suis fait la remarque tellement rêvée : « on est pas si loin du foot à la télé ». Jusqu’à ce que je monte le son et que les commentaires se fassent entendre. Je n’ai rien contre Hervé Mathoux et Franck Sauzée mais leurs piètres observations n’aident pas à ce que je les porte haut dans mon cœur. «Peut-être le but ! »

Les jeux de football évoluent avec leur temps et comme beaucoup d’autres genres, la partie multijoueur a pris le pas sur le reste. Le mode Carrière évolue comme à son habitude, mais les efforts des développeurs se sont concentrés sur la partie en ligne du jeu. Ainsi le mode Saisons propose cette fois-ci la possibilité de se lancer dans du deux contre deux, et décline son système de divisions au reste des modes en ligne. C’est ainsi que FIFA Ultimate Team prend tout son sens. Les avancées jusque là sur le FUT étaient certes, indéniablement importantes, mais les divisions bétonnent le mode. Outre ce système de divisions c’est toute une galaxie de détails qui vient magnifier un mode qui m’a déjà coûté des heures de jeu et de rage. A défaut de toujours me déplacer, console ou PC à la main ; pour jouer avec des amis, le FIFA Ultimate Team est le plus beau mode créé pour un jeu de football, mélangeant astucieusement toutes les composantes qui font du football le sport le plus apprécié au monde : compétition entre joueurs, management d’équipe, transferts.

Pages : 123