Le président d’Electronic Arts Europe assure ne pas vouloir céder à la facilité lorsqu’il s’agit de créer des jeux.

Selon Patrick Soderlund, Electronic Arts est souvent critiqué pour être un studio peu innovant, ce qui est loin d’être le cas d’après lui.

Regardez ce que nous avons fait avec Battlefield 3. Nous nous sommes dit « voilà un jeu qui doit être complètement différent de ce que vous avez pu voir auparavant ». Nous avons étudié l’animation, l’audio et chaque partie de l’expérience visuelle, et nous nous sommes demandés comment changer tout ça. Si ce n’est pas de l’innovation, alors je ne sais pas ce que ce mot veut dire.

On pourrait objecter à ce monsieur qu’il ne s’agit que d’un énième FPS de guerre moderne, et qu’innovation ne rime pas simplement avec prouesse technologique, mais il y a mieux :

Quand on voit Most Wanted, on se rend compte que Need for Speed a vraiment l’air cool et différent cette année. Ce genre de chose n’arrive pas par hasard, c’est l’oeuvre de personnes capables de dire « retravaillons encore, ça n’est pas encore assez bon. »

Rappelons que Need for Speed : Most Wanted est un titre déjà utilisé en 2005 pour l’un des opus les plus appréciés de la franchise NFS. Patrick Soderlund utilise donc bien un jeu reprenant le titre d’un autre paru il y a cinq ans pour parler d’innovation…

La version 2012 de Need for Speed Most Wanted sortira le 2 novembre sur iOS, Android, PC, Playstation 3, Playstation Vita et Xbox 360.