On commence à les connaitre, ces simulateurs qui font le bonheur des rayons des grandes surfaces : entre la conduite de poids lourd, la gestion d’un domaine agricole et le nettoyage de rue, les parents qui ne connaissent rien au jeu vidéo n’ont que l’embarras du choix. Développés à la va-vite pour combler un marché qui demeure bien mystérieux, ces jeux sont un plaisir coupable, l’équivalent de la combinaison de latex soigneusement dissimulée dans votre placard. Il existe pourtant une hiérarchie au sein de cette gamme de jeux. Si certains sont certes moches et complètements ratés, d’autres ont le mérite d’être crédibles (Pierre peut en témoigner, après deux heures sur Eurotruck Simulator 2012 pour faire Paris-Lille), tandis que nous en sommes bien en peine de deviner qui peut jouer à ceux que nous vous avons sélectionnés ci-dessous…

5 – Ski Region Simulator

Vous avez déjà rêvé de gérer un domaine skiable ? Rassurez-vous, cette ambition vous passera vite une fois que vous aurez goûté à Ski Region Simulator. Aux commandes d’une vaste station, il vous faudra gérer l’hôtellerie et l’entretien des pistes (à vous les joies de la dameuse au petit matin) afin d’attirer les clients et de pouvoir racheter une à une les stations de la vallée.

4 – Mars Simulator

Mars. Ce n’est rien de moins que la fameuse planète rouge qui vous est offerte dans cette simulation de robot d’exploration. Bercé par la musique hypnotique du titre, vous guiderez le petit Opportunity dès son amarsissage. Prises de vues, exploration de la planète et récolte d’échantillons sont notamment au programme de ce titre plutôt original. Mais pas très excitant.

3 – Safari Simulator

Ce n’est pas tant le principe qui nous a ici interpellé (les jeux de chasse sont aussi vieux que Duck Hunt) que le fonctionnement du jeu : Safari Simulator est en réalité un simple rail-shooting dans lequel vous dégommerez tout ce qui passe à votre portée sans faire de distinction. De plus, le jeu n’a de simulateur que le nom : il est possible de tuer des éléphants au pistolet, et la charge d’un animal en furie ne vous occasionne que quelques dégâts.

2 – Tunnels Simulator

Nous voilà arrivé dans les bas-fonds du jeu vidéo. On ne met pas en question l’utilité des tunnels routiers, celle d’une simulation de forage, en revanche… La gestion de la conduite des différents véhicules est tout simplement ignoble, et la lenteur du jeu n’a rien à envier à la durée des travaux dans la vie réelle. Mention spéciale à la foreuse, qu’il faudra parfois faire tourner au ralenti afin d’éviter la surchauffe, ce qui rallongera d’autant la durée de la partie.

1 – Bungee Jumping Simulator

Le numéro un de notre classement aurait pu jouer hors catégorie tant il soulève de questions. Qui peut bien se lancer dans le développement d’une simulation de saut à l’élastique ? Qui peut bien JOUER à un tel jeu ? Pourquoi le jeu est-il basé sur un simple QTE ? Quel programmeur a oublié de modéliser la remontée du personnage ? Autant de mystères que nous ne nous empresserons pas de résoudre…

Hors-compétition – Plateforme pétrolière Simulator

Ayant eu l’occasion de jouer à un serious game à destination des employés de Total, je tenais à pointer du doigt cette « simulation » honteuse. Vous comptez superviser l’extraction et le transport du pétrole tout en maintenant l’équilibre financier de la plateforme ? Ce n’est pas du tout ce qui vous attends ! Vous devrez vous contenter de guider vos bateaux tout en pompant le plus possible avant la fin du temps qui vous est imparti, le seul aspect « gestion » venant des coûts liés aux réparations qu’il vous faudra payer. Une véritable honte.