Pendant la conférence Xbox One de la semaine dernière, Microsoft a annoncé la mise en place de 300 000 serveurs supplémentaires pour son Xbox Live. Ces serveurs doivent servir à améliorer l’expérience en ligne des joueurs, mais également de permettre le rendu en ligne des graphismes, également appelé cloud processing.

jon_blow_not_impressed

Mais tout le monde n’est pas impressionné. L’aussi-chauve-que-créatif Jonathan Blow, l’homme derrière The Witness et le génialissime Braid, a taclé la firme de Redmond sur Twitter en dénonçant les chiffres annoncés durant la conférence.

Il ne croit pas plus au cloud processing promis par Microsoft. Il en vient même à lancer un appel pour dénoncer le « bluff » de la firme américaine.

Bref, Jonathan is not impressed. Rappelons tout de même que Braid, le jeu qui a révélé l’intéressé, est d’abord sorti sur le Xbox Live. Par la suite, Jonathan Blow, n’a eu de cesse de critiquer la politique dématérialisée de Microsoft et a offert l’exclusivité temporaire pour The Witness à Sony pour sa PS4. Le torchon ne semble pas avoir arrêté de brûler entre les deux depuis.