Après son grand retour sur Wii, le singe de Nintendo fait le retour de son retour dans ce portage 3DS. On se demande toujours pourquoi il n’est pas sorti sur cette plate-forme en premier lieu.

DKCR3D_Logo

Il eut été idiot de la part de Nintendo de ne pas porter Donkey Kong Country Returns sur 3DS. Ils n’auraient simplement pas dû l’appeler « 3D », mais « portable » ou « jouable ». En effet, une fois débarrassé de l’encombrant motion control présent dans la version Wii (où il fallait secouer la wiimote pour faire une roulade par exemple), qu’est-ce qu’on peut trouver le jeu précis, bon sang ! Bon, par contre, DK est toujours aussi lent à la détente et ses sauts toujours un peu approximatifs, mais ce portage est quand même bien plus agréable en terme de maniabilité.

DKCR3D_1

Pour le contenu, on part sur la base de ce que proposait la version Wii – à savoir 8 mondes d’environ 8 niveaux chacun, un level design génial, une difficulté relevée, mais jamais frustrante, des boss fights épiques, des pièces de puzzle à chercher dans les niveaux qui viennent augmenter une durée de vie déjà bien conséquente – et on y rajoute quelques bonnes idées comme une nouvelle « version » du jeu, plus facile (sans être facile), qui donne aux singes 3 cœurs au lieu de 2 et la possibilité d’acheter de nouveaux objets dans la cabane de Cranky.

Ces nouvelles aides sélectionnables avant un niveau sont au nombre de trois : le ballon vert qui vous sauvera d’une chute, le tonneau DK portatif qui vous permettra de récupérer Diddy au moment opportun et la potion antichoc qui vous protégera d’une collision quand vous chevaucherez un tonneau fusée ou un chariot. Le jeu est certes facilité avec ces ajouts, mais il ne vous force pas la main. Vous pouvez toujours jouer dans la version originale du jeu, sans tous ces ajouts, comme un warrior. Le jeu intègre aussi un nouveau neuvième monde, encore plus difficile, accessible après le boss de fin.

DKCR3D_2

Concernant la qualité de ce portage, coupez la 3D. Ajoutée après, elle est peu convaincante et vous fera loucher. Le jeu est également sujet à l’alliasing, surtout dans les environnements touffus, mais dans l’ensemble, il reste très joli et très lisible. Les musiques sont toujours aussi réussies et le fait de pouvoir les écouter bien plus facilement au casque est un pur régal. Par contre, il est idiot de la part de Monster Games Inc. de ne pas avoir laissé la possibilité de paramétrer les boutons. Pour ma part, j’aurais préféré B pour effectuer les différentes actions du gorille et A pour sauter. Au lieu de cela, il s’agit respectivement des boutons Y et B. Le jeu propose la possibilité de jouer avec la croix directionnelle au lieu du stick, pourquoi ne pas avoir proposé la possibilité d’interchanger les boutons de la même façon ? Pour finir, notons un gros bémol venant du mode multijoueur. Il est en effet possible de jouer en coopération à DKCR3D à condition d’avoir deux 3DS et deux cartouches. Était-il inimaginable de pouvoir jouer à deux avec une seule cartouche ?

DKCR3D_3

9

/10

Note JDG

Référence

Donkey Kong Country Returns 3D est le meilleur jeu de plateformes de la 3DS actuellement, tout simplement. Joli, drôle, difficile, long, il vous conviendra d’autant plus si vous n’avez pas eu l’occasion de faire le jeu sur Wii. Seuls certains petits choix incompréhensibles viennent un tout petit peu ternir ce magnifique portage. La portabilité va très bien à ce grand jeu, à tel point qu’on pourrait croire qu’il était destiné à sortir uniquement sur 3DS.

Donkey Kong Country Returns 3D, sur 3DS, 40 euros environs.