Une étude menée conjointement par une université du Texas et une université de Londres (UCL) montre que jouer à StarCraft (et les STR en général) permet d’améliorer certaines de ses fonctions cognitives.

Mac-Lesggy

On ne compte plus les études qui ont démontré les effets positifs du jeu vidéo sur les capacités du cerveau humain. Ce qui est nouveau dans cette étude, c’est que les chercheurs texans et londoniens ont trouvé que le jeu de stratégie en temps réel a des effets *plus* mélioratifs sur nos fonctions cognitives qu’un autre type de jeu.

Quand on parle de fonction cognitive, on parle de la capacité de passer rapidement d’un concept à un autre, ainsi que de la capacité de pouvoir penser plusieurs concepts en même temps, en divisant intelligemment nos ressources. Et l’on voit vite le rapprochement avec le jeu de stratégie en temps réel, où l’on doit jongler entre les développements économiques et technologiques (macro), et contrôler ses unités individuellement ou en groupes (micro).

L’échantillon de recherche se composait de 22 femmes non joueuses (moins de deux heures de jeu vidéo par semaine). Un groupe « contrôle » devait jouer aux Sims, alors que deux autres groupes devaient s’entraîner sur StarCraft (où l’un des deux groupes, Gr2, avait une carte plus grande, avec deux ennemis au lieu d’un chez le groupe Gr1). Les participants ont passé une série de tests cognitifs avant et après avoir joué (40 heures de jeu, à raison de 3 heures par jour maximum).

Vous vous en doutez, les groupes qui ont joué à StarCraft (plus encore pour Gr2) présentent de meilleurs résultats que ceux qui ont joué aux Sims. L’intégralité de l’étude est en lecture libre, ici.

Vous avez maintenant une excuse toute trouvée pour lanterner sur votre PC toutes les nuits. Ne nous remerciez pas.