Si l’arrivée de Hearthstone sur les tablettes a fait grand bruit dans le jeu mobile, il existe une partie de la population qui résiste encore et toujours à l’envahisseur mainstream. La drogue vidéoludique des otakus est arrivée en Occident il y a déjà quelques mois également. Son petit nom : Love Live School Idol Festival, un jeu vous permettant de gérer des “idoles scolaires”. Rien que ça.

LL_mode_histoire_2

Ce qui est assez intéressant, c’est de constater la popularité que Lovelive a su glaner depuis son lancement mi-2014. Début décembre, le jeu a passé le cap des 10 millions de comptes créés dans sa version anglaise. Et le jeu a pour lui nombre d’arguments qui peuvent expliquer la fidélité de sa jeune fanbase. Savant mélange de jeu de rythme, de gestion mais également pourvu d’un petit mode histoire, il est calibré pour les courtes sessions de jeu, le temps d’une chanson ou d’un entraînement d’une des idols.

Autre point accrocheur, de nombreuses mises à jour de son contenu, avec l’apparition à intervalles réguliers de nouvelles cartes de jeu à travers divers événements, déclenchant des instants de frénésie chez les joueurs. Vous comprenez, il est crucial de réussir à gagner les cartes les plus rares. Surtout si votre waifu y est représentée. Certains ont même avoué sur Reddit avoir dépensé des sommes colossales afin d’acheter les tokens nécessaires aux tirages des cartes. Sans compter que les joueurs occidentaux sont assurés d’accéder au contenu de la version japonaise. De quoi tenir en haleine le consommateur pendant un certain temps, sachant que les events peuvent nécessiter que vous validiez certaines chansons plus de 50 fois pour obtenir la récompense principale, ça demande effectivement un investissement certain.

LL_tirage_cartes_rares

Le jeu mobile est à l’heure actuelle ce qui fonctionne le plus au Japon et cette tendance commence à s’importer de plus en plus en Europe. L’ont prouvé les succès fulgurants des dernières années tels que Candy Crush Saga, 2048 ou le plus éphémère Flappy Bird. Passé le phénomène « idols », il est sûrement plus important de se pencher sur la combinaison gagnante que LoveLive forme. S’il est possible, comme pour tout freemium, de jouer sans dépenser un centime, il faut lui reconnaître un fort potentiel addictif ainsi qu’une tendance à jouer sur l’instinct de collectionnite des joueurs. Lovelive est un excellent exemple de ce vers quoi tend le jeu mobile, d’ailleurs. Développer suffisamment de frustration pour pousser le joueur à dépenser son argent. Des micropaiements et des microsessions de jeu bien plus lucratives que nos galettes de jeu traditionnelles, en somme.

LLSIF est disponible gratuitement sur les appareils tournant sous Android et iOS, bien que mieux optimisé sur les appareils récents. A noter qu’un système d’ID permet de transférer sans souci son compte d’un appareil à un autre, en cas de pépin technique, pour peu que l’on ait noté le code.

Lien Play Store
Lien iTunes

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction