La démonstration Sword Art Online : The beginning a eu lieu à Tokyo du 18 au 20 mars. Les participants ont été scannés pour créer un avatar à leur image, et ont utilisé leur corps entier pour participer à l’expérience. Le rendu sur image n’est pas très fluide, mais ça a néanmoins l’air d’un bon premier pas pour les MMORPG en réalité virtuelle.

Plusieurs types de technologie ont été utilisés pour offrir aux joueurs un maximum d’immersion. Pour les tests, ils revêtent casque de réalité virtuelle Occulus Rift (du kit développeur 2), se déplacent sur une plateforme semblable au Virtuix Omni, du Leap Motion et un Ovrvision pour la manipulation manuelle, un Microsoft Kinect 2 pour les mouvements corporels et des chaussures spéciales pour ceux des pieds. Le hardware est surnommé “NeverGear Prototype”, qui reprend le nom du matériel dans le scénario de la série animée Sword Art Online.

Au début de la démonstration, les utilisateurs évoluent dans une sorte de marché, ce qui leur permet de s’accoutumer au gameplay, ainsi que de tester les interactions possibles avec l’environnement. Puis, plus tard dans la partie, ils se retrouvent confrontés au boss Gleam Eyes, du 74ème étage dans l’anime. C’est une sorte de minotaure géant. Rien de bien transcendant au niveau des graphismes bien que ça reste pas mal pour le premier VRMMORPG, mais l’expérience doit rester relativement impressionnant pour les joueurs se retrouvant directement en face de la bête.

Aucune précision n’a été donnée quant à la suite du projet au-delà de cet Alpha-Test. Il est possible que pour la société IBM, tout ceci n’ait été qu’un test du concept de VRMMORPG.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction