Make it rain

Le père Vincent est allé faire des courses vendredi dernier afin de passer de 15,1 à de 17,7 % du capital d’Ubisoft. Ça commence à faire pas mal. Vivendi a également confirmé qu’il souhaitait augmenter sa participation au sein de l’éditeur français, même s’il ne tentera pas de prendre le contrôle dans les 6 prochains mois.

« Vivendi envisage de demander une recomposition du conseil d’administration d’Ubisoft en vue d’y obtenir une représentation cohérente avec sa position actionnariale », a déclaré le groupe dans une lettre envoyée à l’Autorité des Marchés Financiers.

La pression de Vivendi se fait de plus en plus forte sur la famille Guillemot. Cette dernière a dû refuser une offre publique d’achat non sollicitée que le groupe de média avait lancée sur Gameloft, la société jumelle d’Ubisoft.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction