Michel Guillemot

Le fondateur et PDG de Gameloft devrait bientôt quitter l’entreprise d’après une source anonyme dont Bloomberg a recueilli les propos. Vivendi, dirigé par Vincent Bolloré, détient maintenant 56 % des droits de vote après son offre hostile de rachat d’après l’Autorité des marchés financiers.

Toujours d’après cette source, les frères Guillemot cherchent maintenant à se mettre en ordre de bataille pour contrer l’offensive de Vivendi dont la prochaine étape logique est Ubisoft. La famille bretonne est actuellement en pleine recherche d’un bienfaiteur qui pourrait les protéger de l’offensive du géant des médias et du divertissement.

Pour l’instant, Vivendi a annoncé qu’il ne comptait pas prendre le contrôle d’Ubisoft dans l’immédiat. Il possède cependant 18 % du capital de l’éditeur contre 15 % pour la famille Guillemot et a demandé à être représenté au conseil d’administration.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction