Steam Spy

Sergey Galyonkin a déclaré sur le compte officiel de Steam Spy que Paradox Interactive lui a demandé de retirer ses jeux de la base de données du site.

Pour ceux qui ne connaissent pas Steam Spy, il s’agit d’un agrégateur qui se sert des données récupérées via l’API de Steam pour les traduire en informations intelligibles.

Et dans ces informations se trouve souvent le nombre de possesseurs d’un jeu donné, avec une petite marge d’erreur évidemment. Et même si ces chiffres ne sont pas toujours d’une précision au joueur près, ils donnent toujours une bonne idée de l’ampleur des ventes, même partielles, d’un titre

Le suédois Paradox Interactive est le premier gros éditeur à réclamer le retrait de son catalogue des fiches de Steam Spy. Quelques petits jeux isolés comme Kerbal Space Progam en avaient fait la demande, mais ils restaient très peu nombreux. De son côté, Sergey Galyonkin explique qu’il voit Steam Spy comme un outil pour aider les développeurs et pas un moyen de leur porter préjudice. Il a donc décidé d’accéder à la requête de l’éditeur.

Cette demande coïncide avec l’arrivée de Paradox en bourse. L’éditeur a d’ailleurs plutôt le vent en poupe avec des jeux comme Pillars of Eternity, Cities: Skylines et Stellaris qui connaissent tous de bonnes ventes. L’éditeur aura certainement souhaité protéger ses chiffres dans ce cadre.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction