Pikachu Nods Pokemon

Pokéadvisor est un outil bien pratique qui permettait aux joueurs de Pokémon GO d’avoir une vue d’ensemble sur leur partie. L’intérêt principal restait toutefois la possibilité d’avoir accès aux IV (Individual Values) des Pokémon que l’on possède.

Tout comme Pokévision, l’outil utilisait l’API de Pokémon GO. Tout comme Pokévision, l’outil a été mis en place par des membres de la communauté. Et vous le voyez venir, tout comme Pokévision, l’outil a été bloqué par Niantic et est maintenant inutilisable.

Un tel sort était cependant à craindre pour le service après le communiqué publié par John Hanke la semaine passée, expliquant que les applications tierces avaient un impact trop important sur les serveurs de Niantic pour les laisser continuer. Sur le subreddit consacré à Pokéadvisor, les utilisateurs se désolent d’une telle décision d’autant que l’outil ne pouvait en aucun cas avoir un impact semblable à Pokévision en terme de requêtes serveur. Le développeur continue simplement de faire en sorte qu’aucune application n’ait accès aux données en dehors de l’application officielle.

Pokeadvisor blocked

Sans les applications tierces, Pokémon GO devient de plus en plus âpre

D’autres outils qui se basent sur des formules complexes permettent de savoir si un Pokémon possède de bons IV ou non. Ils sont néanmoins fastidieux et demandent d’entrer un grand nombre d’informations pour chaque Pokémon que l’on souhaite tester. Ils ont également le défaut d’être d’autant plus imprécis que le Pokémon est faible.

Simplifiés sur Pokémon GO, les IV sont des caractéristiques qui existaient déjà dans les jeux principaux de la série et qui restent peu connues en dehors de la scène compétitive. Pour faire simple, deux Pokémon identiques possédant le même niveau n’auront pas les mêmes statistiques. Cela peut être dû à plusieurs facteurs, mais c’est souvent le fait des IV qui représentent grosso modo les prédispositions génétiques du Pokémon. Dans les jeux classiques, certains PNJ vous donnent des indications sur les IV d’une créature. En faisant des croisements de Pokémon avec de bons gènes et avec beaucoup de patience, il est possible de créer un Pokémon parfait avec ses IV au maximum.

Si sur des Pokémon de bas niveaux ça ne fait que peu de différence, une fois le monstre arrivé à son potentiel maximal, les gains en terme statistiques peuvent être non négligeable. Pokémon GO ne proposant pas encore la possibilité de faire reproduire ses Pokémon ou de voir l’état de leurs IV, autant dire que la quête du Pokémon le plus puissant va être bien compliquée pour le joueur lambda.

Le blocage de Pokéadvisor et consorts continuent de rendre l’expérience Pokémon GO de plus en plus austère. Au final, cela ajoute des barrières supplémentaires aux joueurs occasionnels qui pouvaient trouver en ces outils des moyens faciles de comprendre le jeu, sans avoir des connaissances encyclopédiques.

La communauté espère cependant que Niantic reviendra sur ces blocages une fois le jeu lancé dans tous les territoires. Ou qu’il intégrera lui-même les fonctionnalités concernées dans l’application officielle.

> Notre guide ultime pour réussir dans Pokémon GO

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction