PokémonGO Jackpot

Pour ceux qui ont misé sur un essoufflement de Pokémon GO (y compris chez nous), je crains que vous ayez parié sur la mauvaise tendance. Presque deux mois après sa sortie étasunienne, Sensor Tower (un des analystes référence dès lors qu’il s’agit de mesurer le succès des applications iOS et Android) rapporte un chiffre d’affaires de 440 millions de dollars à travers le monde. Ah oui, ça n’est pas rien et ça donne in fine plus de 308 millions de dollars de revenus, soit 100 millions de plus qu’au 5 août. On a vu pire comme essoufflement.

Ces chiffres sont tellement invraisemblables que Sensor Tower a entrepris de les comparer aux bénéfices engendrés par les blockbusters de l’été. Et figurez vous que si Pokémon GO était un film, il aurait battu la plupart des blockbusters de l’été comme le montre ce graphique.

pokemon-go-vs-movie-revenue

Et en allant jeter un œil sur Box Office Mojo qui classe les films par leurs résultats financiers, on se rend compte que Pokémon GO a rapporté plus d’argent que tous les films sortis cette année, à l’exception des 11 plus rentables.

Classement Films Pokemon Go

Une rentabilité qui ne flanche pas

Sensor Tower fait état de plus 4 millions de dollars de bénéfice par jour pour Pokémon GO ainsi que d’une réelle constance de ce chiffre, jour après jour. Quant à l’utilisation moyenne quotidienne par les joueurs actifs (sur iOS aux États-Unis), elle reste d’une stabilité étonnante avec une moyenne de 32 minutes. C’est pratiquement autant que la semaine du lancement.

Au total, Pokémon GO a été téléchargé plus de 180 millions de fois et à un moment donné, Sensor Tower affirme que le jeu a été installé sur plus de 12 % des smartphones américains actifs. C’est quasiment 1 téléphone sur 8, c’est impressionnant.

Et il reste encore de la marge de manœuvre pour Pokémon GO qui n’est toujours pas sorti ni en Chine, ni en Inde, deux marchés à très fort potentiel. Il faudra au moins ça et l’ajout de quelques fonctionnalités bien senties (comme le système des « buddies » récemment annoncés) pour capter de nouveaux publics et conserver celui qui est acquis et qui semble, au moins pour l’instant, rester sur le jeu.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction