Make-it-rain-Pokémon-GO

Pokémon GO est un sujet très intéressant pour tous les organismes qui analysent l’état du marché mobile comme Sensor Tower. Parce qu’ils savent que nous, derrière, on va en parler, parce qu’on sait que vous, derrière, vous allez lire. Voici donc les chiffres de Slice Intelligence, récupérés auprès d’un panel de 4 millions de consommateurs en ligne, toutes plateformes confondues.

On apprend deux choses importantes. La première, c’est que Pokémon GO est revenu à des bases « normales » d’argent généré par un jeu mobile. Durant la majorité du mois de juillet, Pokémon GO était une véritable aberration statistique et ses revenus dépassaient la somme des dépenses faites sur tous les autres jeux mobiles cumulés. Il était évident que l’application ne pouvait pas conserver une telle amplitude et a recroisé la courbe vers la fin du mois de juillet.

slice-indexed-growth

Malgré ça, Pokémon GO reste le jeu sur lequel les consommateurs dépensent le plus d’argent sur mobile. En août, 28,4 % de l’argent généré sur ce marché l’a été par Pokémon GO. Le jeu qui arrive en seconde position est Candy Crush Saga qui a rapporté 6 fois moins d’argent que le soft de Niantic.

slice-revenue-share-by-game

La seconde chose importante est que Pokémon GO n’est plus la locomotive des dépenses mobile qu’elle fut plus tôt dans l’été pour l’intégralité du marché. Début juillet, au moment de la sortie de Pokémon GO aux États-Unis, le nombre de personnes ayant acheté du contenu sur une application mobile a pratiquement doublé. Ce volume de consommateurs prêts à mettre la main à la poche à ensuite régulièrement chuté (avec quelques pics représentant l’introduction du jeu ponctuel à de nouveaux marchés) pour finalement retrouver la moyenne antérieure à l’arrivée du titre.

slice-mobile-game-buyers-overall

Des effets bénéfiques en dehors du cadre mobile

Le dernier graphique proposé par Slice représente l’impact de l’arrivée de Pokémon GO sur la vente de jeux vidéo et de produits dérivés Pokémon. Le premier pic que vous voyez sur les jeux et jouets est explicable par les fêtes de fin d’année (période sur laquelle Nintendo fait le plus gros de ses ventes). Quant au deuxième pic, c’est la sortie de Pokémon GO.

slice-projected-rev

Avec la sortie de Pokémon Soleil et Lune prévue sur 3DS le 23 novembre prochain en Europe, il y a fort à parier que Nintendo profite d’un véritable effet bénéfique du phénomène estival Pokémon GO et vende plus de cartouches qu’escompté.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction