Le manque de précision concernant la politique de remboursement de Valve n’est pas du goût de la législation australienne. La balance de la justice s’est penchée en faveur des consommateurs, contraignant Valve à verser prochainement une amende de 3 millions de dollars.

valve

L’affaire remonte à 2014. Comme le rappelle Kotaku Australia, l’Australian Competition and Consumer Commission (ACCC) a déposé plainte contre la firme de Bellevue. Cette association de défense des consommateurs lui reproche un manque de clarté dans le formulaire de souscription de Steam vis-à-vis de la politique de remboursement. D’autant que la législation australienne est particulièrement stricte sur ce domaine : n’importe quel consommateur a le droit d’être intégralement remboursé s’il acquiert un produit défectueux. Et avec le récent fiasco de No Man’s Sky, on comprend que les joueurs soient plus vigilants quant à la qualité de finition de leurs futurs achats.

De son côté, Valve s’est défendu en rappelant que l’entreprise est basée aux États-Unis et non en Australie et qu’il n’avait pas limité l’accès des citoyens australiens à Steam. Quoi qu’il en soit, après deux ans de procédure, la justice australienne s’est prononcée en faveur de l’ACCC. Si la Cour rendra sa décision finale d’ici la mi-décembre, voire début janvier, Valve doit s’attendre à une amende de l’ordre de 3 millions de dollars. Une peine que l’entreprise semble accepter puisqu’elle n’a pas fait part d’une décision de faire appel.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction