littlebigplanet-playstation-vita-1313536069-010
Testé par le journaldugeek 8/10

Les sorties de jeux sur Playstation Vita se comptent sur les doigts de la main. Encore plus en cette fin d’année. Inutile donc de préciser que la sortie de LittleBigPlanet Vita a attiré notre attention, peut-être plus qu’à l’habitude. Media Molecule a créé pour Sony une jolie licence et une réelle identité (Sackboy !) qui a su charmer ses joueurs. Aujourd’hui, la version portable développée par Double 11 joue toujours l’exhaustivité tout en se dotant de fonctionnalités propres à sa console.

Depuis son annonce, la Playstation Vita est décrite comme une console multifonctions, dans laquelle toutes les technologies populaires sont enfermées. Le risque avec cet amas de fonctionnalités c’est de tomber dans la facilité et de proposer à tout va des gimmicks faisant intervenir l’écran tactile et la fonction gyroscope de la console. Un travers que l’on retrouve presque systématiquement sur mobiles et tablettes. LittleBigPlanet Vita est pourtant la preuve vivante que l’addition de ces fonctionnalités à des des mécaniques de jeu riches peut-être bénéfique à un « vrai » jeu, c’est à dire un jeu gamer.

La recette est toujours la même : un jeu de plateforme 2D dans lequel on dirige notre mignon petit Sackboy. La particularité de LittleBigPlanet à sa sortie était de proposer trois plans de profondeur qui amenaient de légères possibilités de plateforme. Rien de bien fou, mais suffisant pour permettre au titre de développer son principal atout : la création de niveaux. Une simple feature qui a vite provoqué un enthousiasme jamais démenti pour le concept. Dorénavant, le pavé arrière et l’écran de la PS Vita, tous deux tactiles, offrent une nouvelle approche du jeu. Signalées à l’écran par des blocs verts et bleus, ces zones tactiles nous sortent de toutes les situations d’apparence épineuse. Lorsque l’on est coincé entre deux plateformes, par exemple, il suffit toujours de chercher le bloc à enfoncer qui puisse nous ouvrir une passerelle. Bien entendu, le challenge n’a jamais été un point fort de la série, mais là on ressent vraiment un manque de liberté. Il n’y a en effet qu’une seule solution par niveau, c’est un peu frustrant.


Pages :
12

LittleBigPlanet Vita est à l’identique de ce qui s’est fait sur les épisodes précédents. Normal donc que la partie communautaire du jeu soit mise en avant avec autant d’insistance. Ce qui démontre l’importance du jeu en ligne, c’est notre HUB, désormais représenté par la planète Communauté ; elle surplombe les autres astres que sont le mode histoire et la partie création. Cette dernière est d’ailleurs toujours aussi complète et impressionnante même quatre années après la sortie de l’outil de création de niveaux. Depuis Little Big Planet premier du nom, rien n’a changé ou presque et pourtant les possibilités sont toujours infinies, et les joueurs s’en donnent à cœur joie avec des propositions toujours plus délirantes et ingénieuses. Toujours du côté communautaire, l’apparition de mini-jeux déblocables ajoute une touche de compétition entre les joueurs qui s’amusent sur des concepts ludiques directement inspirés des plus grands succès mobiles de ces dernières années.

Par acquis de conscience, Double 11 a néanmoins ajouté des objets inédits et des textures nouvelles, mais soyons clair : l’outil de création de niveaux est le même que sur LittleBigPlanet 2. Une vraie prouesse puisque l’on se retrouve avec une version Playstation 3 portable du jeu qui n’a presque plus rien à envier à ses aînés. Même si, bien entendu, cela n’atteint pas encore le grain haute-définition de la Playstation 3.

Dire d’un jeu qu’il est le meilleur de sa série n’est pas signe de réussite totale. LittleBigPlanet Vita sublime la partie histoire du titre, plus travaillée et dotée enfin d’un vrai scénario qui nous entraine toujours plus loin dans les délire des créateurs. Malgré six tranquilles, petites heures pour aller au bout de l’aventure, j’ai été impressionné par la beauté et l’ingéniosité de cette quête en solitaire. Sublime de diversité, intelligente et pleine de fraîcheur, elle m’a un peu déçu sur un unique point : il me manque toujours un peu de difficulté pour vraiment apprécier l’aventure. Plus qu’un véritable défis ludique, LittleBigPlanet c’est surtout une sublime vitrine pour la direction artistique et l’excellence du game design de Media Molecule, deux domaines dans lesquels le studio excelle.

Surprenant de bout en bout, ce Little Big Planet Vita est à ce jour la plus belle création de la série. La mise en valeur totalement maîtrisée des fonctionnalités tactiles et gyroscopiques de la console de Sony y sont pour beaucoup. En outre, cette version portable, loin de manquer de contenu, affiche bien au contraire, la même richesse que les versions de salon, de la création de niveau aux divers modes en ligne et leurs classements. Avec les petits défis multijoueurs, l’expérience est complète. Si l’on y ajoute le mode histoire, enivrant de part sa diversité artistique et ludique, nous voilà en présence d’un des plus beaux succès de la Playstation Vita.

Les notes du JDG
L'avis du JDG Renversant

8

10