Les flics aiment venir perturber les courses
Testé par le journaldugamer 8/10

Dans ma vie, j’en ai bouffé du bitume, avalé du kilomètre. J’ai conduit pas mal de beautés sur les routes du monde entier. L’année dernière, j’ai gagné facilement le Run. Avant cela, j’ai rendu fou la maréchaussée de Seacrest Country, imposé ma domination sur le Midnight Club… Je suis devenu champion de Grand Tourisme, de Formule 1, et même l’homme le plus recherché de Rockport en 2005. Mais rien n’avait réussi à égaler le frisson que j’avais eu en devenant le maître des pilotes de Paradise City. C’est donc un peu blasé que je me suis mis au volant de ma chère voiture pour mettre le cap sur la bourgade de Fairhaven. J’allais devenir le Most Wanted, le coureur le plus recherché par la police et le plus craint des amateurs de bolides.

Les flics aiment venir perturber les courses

Ici, un organisateur mystérieux se faisant appelé Criterion a établi une liste des hommes les plus recherchés par la police : Les Most Wanted. Mon but est simple, devenir le pire cauchemar des flics et des autres pilotes de la ville. Ma première impression quand j’arrive à Fairhaven c’est cette sensation de liberté, grisante. Ma vieille carte routière fatiguée n’indique pas tant de rues qu’on pourrait le croire, mais une fois sorti des grands axes, je suis frappé par la beauté de la ville et le génie de ses urbanistes. Raccourcis, terrains cachés, sauts disséminés un peu partout, elle est faite pour la course. On organise des défis un peu partout en ville, et même dans la campagne alentour. Mais je dois rester vigilant. Les poulets veillent au grain, et ils sont coriaces, les bougres. Pour sûr, il y a des choses à faire ici.

Au voleur !

La progression à Fairhaven se fait de manière un peu particulière. Avant, il fallait que je me batte pour conduire un bolide, soit en gagnant aux courses, soit en l’achetant avec mon pognon durement gagné. Ici, il n’y a rien de cela. Des riches clampins un peu trop confiants laissent leurs voitures garées sur les trottoirs, bien en évidence. Dès que j’en trouve une, je me mets au volant pour quelques courses endiablés. Une fois trouvées, elles sont à moi, soigneusement rangées dans mon garage accessible facilement grâce à mon autolog. Je parcours longuement la ville pour trouver toutes ces beautés, assez nombreuses qui plus est, et certaines bien planquées. Une fois une belle voiture en ma possession, il faut l’améliorer, ses anciens proprios n’ayant visiblement pas vu l’utilité d’y ajouter de la nitro ou un meilleur châssis. Ces améliorations se gagnent aux courses, qui sont propres à chaque catégorie de véhicule. Le seul défaut à ce système, c’est qu’il me faut rejouer la même course autant de fois que j’ai de voiture. Ça manque d’organisation par ici…

Fairhaven, c’est aussi de la campagne

Need for Speed : Most Wanted – Page 1
Need for Speed : Most Wanted – Page 2
Need for Speed : Most Wanted – Page 3

Réaliser des cascades, démolir des panneaux de signalisation, me faire flasher, semer les flics… Pour augmenter la prime sur ma tête, jamais assez élevée à mon goût, je n’ai que l’embarras du choix. Car s’il y a une chose que Fairhaven t’apprend vite, c’est qu’un grosse prime t’ouvre les portes des meilleures compétitions. Une prime élevée permet en effet de défier les pilotes les plus recherchés. Ces défis entre Most Wanted se déroulent toujours selon le même rituel : notre course endiablée ne démarre véritablement que lorsque la police s’en mêle ! Je remporte la victoire, neutralise mon adversaire grâce à un takedown, et lui pique sa caisse. Certains pilotes disent que c’est trop classique, moi je dis que c’est efficace. A chaque fois que j’en abat un, je passe au suivant. Et je me rapproche de la première place.

Mort ou vif

Je me régale de chaque course dans Fairview, toujours sacrément mouvementée et sauvage. Les flics aiment perturber les rodéos des pilotes, mais ces derniers se défendent aussi bien question agressivité. De jour comme de nuit, ils ne me font aucun cadeau et je m’efforce de leur rendre la pareille. Pour mettre mes concurrents hors course je les envoie dans le décors et leur fait manger des murs. Car les chauffards de Fairhaven aiment les takedowns, ce qui rend les courses sacrément intenses. Heureusement, il n’y a pas plus simple que la conduite de ces bolides et les circuits ne manquent pas de raccourcis. C’est bien simple, je me suis cru de retour à Paradise City !

Vers l’infini et l’au-delà !

Need for Speed : Most Wanted – Page 1
Need for Speed : Most Wanted – Page 2
Need for Speed : Most Wanted – Page 3

Retrait de permis

Mais la vie n’est pas rose tous les jours à Fairhaven. Certains éléments sont venus me pourrir la vie, les mêmes qu’à Paradise City. Si l’on s’amuse toujours à semer les poulets, leur agressivité et leur sévérité extrêmes gâchent souvent la fête. Me faire poursuivre par des flics en colère prêt à m’envoyer valser simplement pour avoir grillé un feu rouge, c’est un peu dur. Dans le même genre, la ville de Fairhaven, très étendue, ne permet pas de prendre d’automatiser les trajets, il faut donc la parcourir en long et en large pour se rendre sur les lieux des courses tant qu’on ne les a pas gagnées. Mais ces petits éléments, bien que gênants, ne parviennent pas gâcher le plaisir de parcourir les rues à tombeau ouvert.

Paradise City 2.0

Si je vous conseille le voyage à Fairhaven ? Oui. Si vous aussi vous avez connu la gloire à Paradise City, devenir le Most Wanted de cette nouvelle ville vous plaira. Il y a tant de choses à faire ici, et la région est magnifique. Bref, aucun autre voyage ne m’avait procuré autant d’adrénaline depuis Paradise, et je compte bien poser mes valises ici pour un petit bout de temps…

Need for Speed : Most Wanted – Page 1
Need for Speed : Most Wanted – Page 2
Need for Speed : Most Wanted – Page 3

Les notes du JDG
L'avis du JDG Jouissif

8

10