steep-00

Petite surprise du dernier E3, Ubisoft était heureux d’annoncer le premier vrai jeu de son studio annecien : Steep. Étant donné le cadre particulièrement inspirant du coin, l’équipe a été assignée à ce jeu de glisse multisport plutôt ambitieux dans lequel il est possible de passer d’une discipline à l’autre à la volée. Si la promesse est séduisante, la mise en pratique est quant à elle un peu plus laborieuse. Voyons si ça glisse pour Steep ou s’il galère dans la poudreuse.

steep-24

Quand on lance Steep pour la première fois, on se demande comment Ubisoft Annecy va vous introduire à l’immense domaine qu’il a modélisé. Va-t-il y avoir une histoire à suivre ? Pas vraiment. Y a-t-il un système de chapitrage dans lequel on progressera afin de débloquer différentes zones de montagnes à cheval sur la France, l’Italie, la Suisse et l’Autriche ? Non plus. Le pari de Steep, c’est plutôt de se la jouer un peu Forza Horizon. À savoir-être dans la peau d’un jeune rider talentueux, mais encore inconnu, devant une immense aire de jeu avec des tas de petits challenges répartis un peu partout pour faire monter sa réputation et prendre du galon. Pour la plupart de ces épreuves, il s’agira de finir un parcours le plus rapidement possible, ou d’atteindre la ligne d’arrivée après avoir effectué le plus grand nombre d’acrobaties possible.

Pour y accéder de manière simple, on passera par une vue très élargie de la montagne sur laquelle il est possible de choisir différentes « drop zones », des endroits où il sera possible de se téléporter immédiatement. La plupart des challenges, si ce n’est tous, sont juste en contrebas d’une de ces drop zones, ce qui rend leur accès très facile. Toutefois, elles ne seront pas toutes accessibles dès le début. Déjà, certaines parties du domaine ne s’ouvriront qu’après avoir atteint un certain niveau d’expérience ou avoir réussi certaines épreuves. Aussi, de temps à autre, le joueur apercevra autour de lui des zones montagneuses hachurées (elles apparaissent également sur la carte du domaine). Il faudra alors s’approcher à moins d’un kilomètre et faire du repérage à l’aide de ses jumelles pour y avoir accès à tout moment par la suite. Cette petite touche d’exploration s’intègre bien dans la notion de grande liberté que vous offre le jeu.

steep-11

Liberté, Liberté chérie,

Cette caractéristique est d’ailleurs la pierre angulaire de tout Steep. Vous partez d’où vous voulez grâce à une carte des montagnes accessible à chaque instant. Vous allez où bon vous semble et rien ne vous empêche de partir d’un sommet et de prendre dix à quinze minutes pour descendre tout en bas de la carte. Il est également possible de choisir le sport qu’on veut à tout moment aussi. Un bouton de tranche est intégralement assigné au choix de la discipline (ski, snowboard, flying suit, parapente et marche) et ce dernier peut être utilisé dès que vous êtes à l’arrêt. Une autre touche est intégralement dédiée à recommencer la descente en cours, ce qui est une bonne chose, car obtenir certaines médailles d’or n’est pas aisé sur de nombreux défis. Vous pouvez aussi rejoindre une partie multijoueur quand vous voulez et, même, créer des épreuves personnalisées n’importe où.

Cela vous donne une petite idée de la liberté que vous donne Steep. Une liberté qui peut même se révéler étouffante. Trop de choix. Trop de choses à faire sans qu’aucune ne semble prévaloir sur les autres. On se retrouve enseveli sous une avalanche de challenges qui se ressemblent un peu trop pour qu’il y ait une véritable envie de continuer à les enchaîner. On gagne des crédits pour s’acheter de l’équipement (purement esthétique) et puis on remplit une demi-douzaine de barres de progression que l’on peut admirer dans le menu de pause. Celles-ci s’incrémentent en fonction de nos différentes actions dans le jeu : descente à toute vitesse, chutes, découvertes de lieux, tricks, etc. Tout ça n’a finalement aucun but réel sinon celui d’améliorer des statistiques sans grande finalité. Un fil rouge, un tout petit peu plus de scénarisation (au-delà de l’histoire du simple sportif un poil écervelé qui veut montrer au monde de quoi il est capable), ou même un peu plus d’implication du joueur n’auraient certainement pas été de trop.

steep-09

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction

Le jdg vous recommande

PS4 STEEP

EUR 69,90
Plus d'offres

Prix de lancement - Blum - Game Cleaner 250ml + chiffon microfibre taille 40x40 cm. Parfait pour le nettoyage des consoles de jeux, jeux vidéo et accessoires: Arcarde Games | Gameboy | Nintendo Wii | Playstation | Playstation VR | Xbox | Manette | Gamepads | Smartphones | Tablets | Volant & Pédales et plus

EUR 14,99
Plus d'offres

PS4 forfait d'hébergement package \ game \ sacoche, sac à main, sac de rangement, sac de Voyage(noir)

EUR 28,00
Plus d'offres