Unravel 2
Testé par 7,5/10

Si Electronic Arts nous habitue plutôt à de grosses productions, cette année l’éditeur a choisi de donner sa chance au petit studio suédois Coldwood Interactive pour sortir un peu de son schéma traditionnel. Unravel a fait sensation dès sa toute première présentation lors de l’E3 2015, où il représentait un îlot de fraîcheur au milieu des séries annualisées. Ce petit jeu de plateforme qui met en scène un adorable personnage de laine sort tranquillement en ce mois de février, au milieu d’autres projets de petite ou de moyenne taille comme Firewatch ou The Witness. Voyons si on supporte cette petite laine en cet hiver inhabituellement chaud.

Yarny a un vrai problème dans sa petite vie, il est toujours attaché. Heureusement, ça n’entrave pas la plupart de ses mouvements, car il n’a peur de s’effiler. Vous l’aurez donc compris, à force d’avancer, il finira inévitablement par tomber à court de laine. C’est pourquoi le seul moyen de progresser sera d’aller de bobine en bobine, histoire de reprendre un peu d’épaisseur. Une fois rabiboché, l’endroit devient son nouveau point d’attache doublé d’un checkpoint . Yarny pourra ainsi repartir sur quelques mètres à la recherche de la prochaine recharge.

Tout l’enjeu sera donc d’optimiser son parcours pour que la laine ne manque pas et qu’on puisse atteindre la prochaine étape. Il arrivera régulièrement que l’objectif soit bien en vue, mais que la laine vienne à faire défaut au dernier moment. Dans ces cas-là, notre héros n’a pas d’autre choix que de revenir sur ses pas en suivant son propre fil. Car si on ne fait pas attention, on passe par ci, on passe par là, et le fil passe avec nous, ce qui pose inévitablement problème à un moment ou à un autre. Le secret sera donc de trouver le chemin le mieux optimisé quitte à le refaire pour économiser les derniers centimètres nécessaires à la complétion des différentes portions d’un niveau. Certaines sections sont d’ailleurs uniquement basées sur la bonne gestion de la laine. Le joueur devra toujours garder à l’esprit que ses pas sont comptés.

Toutefois, la laine n’est pas qu’un fardeau, elle représente également le principal atout du petit Yarny. Appuyez sur la gâchette droite et il lancera un fil, tel un lasso. Il pourra ainsi se suspendre à des points d’attache indiqués à l’écran et se balancer pour atteindre des plateformes en hauteur. Il peut également utiliser ce lasso pour accrocher et tirer certains éléments du décor, pour déblayer le passage ou déplacer un élément qui peut s’avérer utile ailleurs.

L’autre gâchette sert quant à elle à bloquer la laine qui s’échappe de Yarny. Cela peut sembler inutile dans l’absolu, mais c’est très pratique pour s’assurer, comme en escalade. En effet, si la laine n’est pas attachée trop loin et si cette gâchette est pressée, Yarny pourra s’éviter une chute mortelle. Il peut également faire un nœud sur les points d’accroche qu’il rencontre. En faisant cela, la gâchette gauche est synonyme de sécurité. Car, en bloquant sa laine, il pourra aussi remonter en rappel ou grimper à la corde à partir de ce point. Le joueur prudent fera attention de s’attacher le plus souvent possible et de se tenir prêt à bloquer la laine pour prévenir les accidents.

Dernière mécanique d’importance, Yarny peut créer des ponts en liant des points d’attache pas trop éloignés. Il pourra ensuite s’en servir comme un trampoline, ou comme passerelle pour transporter des objets au-dessus de fossés. La synergie de ces mécaniques n’est pas vraiment naturelle, même si le jeu fait tout pour introduire ces notions en douceur. Elles sont simplement difficiles à intégrer. Les premiers chapitres du jeu peuvent ainsi paraître difficiles. On tâtonne beaucoup, on cherche à comprendre comment s’utilisent les deux gâchettes, on résout des énigmes sans trop savoir comment… Mais avec le temps, la gestion des capacités de Yarny devient bien plus instinctive. Le joueur entre alors dans « la zone ». Vous savez ? Ce moment où vous n’avez même plus besoin de réfléchir à une action pour que vos doigts l’effectuent pour vous. Ce moment où la notion de moyen disparaît de votre cerveau ce qui vous permet de ne plus réfléchir à comment faire une action. Vous la faites juste. Eh bien, cette « zone » met un peu de temps à venir avec Unravel. Mais une fois qu’elle est là, votre cerveau sera entièrement disposé à la résolution des énigmes et à la réussite de certains passages corsés.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction

Le jdg vous recommande
Sony Console PS4 Sony 1 To Noire
Meilleur prix : 349.9 €
Chez Fnac
Radial Engineering PS4 Cherry Picker
Meilleur prix : 428 €
Chez Thomann
Tritton Kama (PS4)
Meilleur prix : 29.99 €
Chez Materiel.net
Manette de Jeu Dualshock 4 PS4 pour Playstation4 - Sony play
Meilleur prix : 49.9 €
Chez showroom mode