Alors que la mise à jour 1.2 de Star Wars the old republic sort aujourd’hui, Bioware et EA se voient confrontés à un autre problème un peu particulier : les militants ultra-conservateurs anti-homosexualité.

En effet, Bioware a finalement décidé d’implanter les relations homosexuelles dans son jeu Star Wars, ce qui n’est pas du goût de ces militants américains. EA et Bioware auraient en effet reçus des milliers d’emails et de lettres demandant le retrait pur et simple de l’homosexualité dans Swtor, et également dans Mass Effect 3. EA affirme qu’il ne cédera pas aux pressions et dénonce un « harcèlement politique ».

En janvier, Tony Perkins, militant conservateur et président de la Family research council, avait déclaré que « dans le nouveau jeu Star Wars, la pire menace pour l’empire pourrait être les activistes homosexuels ». Il avait été rejoint par la Florida Family Association et l’American Decency.

Leur défense s’appuie sur le fait que « la majorité des jeux Star Wars sont destinés aux enfants, et qu’ils n’ont pas à être exposés à ces propagandes ». Ils affirment également que l’homosexualité n’est pas présente dans l’univers Star Wars et qu’il n’y a pas sa place (même si j’ai toujours eu un doute sur la relation Chewbacca/Han Solo).

Quoiqu’il en soit, Bioware et EA ne céderont pas face à ces associations rétrogrades, et leur résistance est à saluer. Bioware a toujours implanté des personnages homosexuels dans ses jeux (Dragon Age, Mass Effect), militant à sa façon pour la défense des communautés gays.

« Gay the force be with you »