On aime à les détester parce qu’elles nous font rire : les adaptations de jeux télé sont un petit plaisir de joueur. Parce que c’est affligeant et que le modèle original, l’émission en elle-même, vaut peut être moins que le jeu. Peut-être. Que dire du budget de ces titres qui atteignent au mieux un carnet de tickets restaurants offert à l’équipe de stagiaires en charge du projet entre midi et deux. Alors nous, on remercie les développeurs français pour ces pépites qui nous régalent à chaque rentrée. Chapeau les artistes.


5 – Fort Boyard

Lorsque l’on parle d’émissions télé adaptées en jeu vidéo, on rêve de s’essayer à Fort Boyard. Parce qu’il y atout ce qu’il faut : des personnages charismatiques, une ambiance et plein de mini-jeux. Le résultat final dépasse toutes nos espérances : une technique digne d’un Commodore 64, les voix officielles du Père Fouras et de Passe-Partout (oui bon, c’était simple pour lui) et surtout, des mini-jeux digne des plus grands sites de jeux flash en ligne. Bref, une pépite.

4 – Le Maillon Faible

Laurence Boccolini. A ce seul nom, on frémit de peur. Imaginez sa fameuse émission parfaitement retranscrit dans un jeu vidéo, l’ambiance anxiogène présente et le doublage malsain réussi. Au final, on ne cherche même pas à avoir les bonnes réponses mais à rester dans la course et éliminer ses adversaires. Un petit plaisir entre amis, où la trahison prend le pas sur l’amitié.

3 – Koh-Lanta

Parce qu’avant que l’on ait DayZ il y avait Koh-Lanta et ça ne rigolait pas. Enfin si, mais pas pour les bonnes raisons. Un philosophe de Secret Story pourrait dire « La survie, c’est quand même pas facile » et Koh-Lanta le prouve très bien. Injouable, le titre est d’une difficulté rare et chaque épreuve est un combat duquel on ressort grandit si on la remporte. Mais à ce jour, ils sont deux dans le monde à avoir réussi.

2 – A prendre ou à laisser

Cette fois-ci on ne rigole plus. Adapté l’une des pires émissions de l’histoire de la télévision, avec Arthur ça relève du crime contre l’humanité. Et puis, gagner un coton-tige virtuel ça a tendance à énerver plus qu’autre chose, surtout avec ce ton mielleux du présentateur de TF1.

1 – Intervilles

D’avance, je savais que la première place de ce top serait tenu par le pilier Intervilles. Imaginez les plus gros défauts de l’histoire du jeu vidéo, vous mélangez le tout et vous voilà avec Intervilles. Pourtant, le titre est une fidèle adaptation de l’esprit de l’émission télé : les vachettes, les beaufs dans les tribunes et dans l’arène, les commentateurs au QI d’huitre et cette musique horrible qui reste en tête durant des jours. Amusez-vous !