Le site Kotaku rapporte aujourd’hui que les usines chinoises Foxconn ont confirmé que des mineurs avaient été employés à l’assemblage de biens de consommation pour une durée d’environ 3 semaines, dans un communiqué adressé à l’agence de presse Reuters américaine.

Des adolescents âgés de 14 à 16 ans, scolarisés dans des lycées professionnels racontent à la radio nationale chinoise que leurs enseignants les ont menacés de ne pas leur délivrer leurs diplômes s’ils refusaient de travailler chez Foxconn.

Le fait d’employer, sous la contrainte qui plus est, des mineurs est une violation des lois sur le travail, ainsi que des règles de fonctionnement de Foxconn. Sans mentionner les conditions de travail alarmantes que les jeunes gens ont été forcés d’accepter.

Une étudiante de 14 ans qui témoigne sous anonymat après s’être fait renvoyée (parce qu’elle était tombée malade !) raconte le quotidien dans l’usine :

J’ai fait de la manutention, je les ai aidé à transporter de la marchandise. Ici, l’équipe de nuit débute à 19h40 [et travaille] jusqu’au matin… sans qu’on sache avec certitude de quelle heure il s’agit, vous voyez. Ce n’est que lorsque le travail est achevé que vous pouvez quitter votre poste. Si vous ne terminez pas le travail, il (le contremaître de la chaîne de production) ne vous laissera pas quitter votre poste. La plupart du temps, vous pouvez quitter vers 7 heures du matin. Mes bras sont douloureux à cause du travail.

Les sites chinois d’information Sina et GameQQ affirment que les enfants travaillaient bien sur la Wii U, la nouvelle console de Nintendo attendue pour le mois de Novembre.

Le site Kotaku rappelle les propos recueillis auprès de Charlie Scibetta, directeur de la communication B2B de Nintendo of America recueillis en 2010 :

Si nous venions à apprendre qu’un de nos partenaires de production n’appliquait pas nos directives, nous exigerions d’eux qu’ils modifient leurs pratiques en accord avec la politique de Nintendo.