Bien qu’encore timide, la simulation de gestion d’Electronic Arts se dévoile peu à peu aux yeux des joueurs. De nombreuses interrogations quant aux véritables innovations du titre subsistent néanmoins, notamment au niveau des fonctionnalités online. Le producteur George Pigula a accepté de nous éclairé sur les nouveautés de ce SimCity sauce 2013.

>> A lire également : nos impressions sur SimCity

JdGa : SimCity s’est absenté de nos écrans d’ordinateur depuis un bon moment. Quelle raison vous a poussé à faire renaître la série ?

Les fans du jeu nous réclament une suite depuis plusieurs années, mais nous n’étions pas prêts à la ramener sur le devant de la scène. Au cours des dernières années, nous avons eu un certain nombre d’idées à même de faire de ce nouveau SimCity un jeu innovant et d’une qualité égale à celle des anciens jeux. Le large succès des Sims 3 a également mis l’équipe en confiance, et nous nous sentons désormais prêt à relancer SimCity.

L’innovation passe en grande partie par les fonctionnalités online du jeu, pouvez-vous nous expliquer un peu comment cela fonctionne ?

La particularité de ce volet, c’est que vous pouvez contrôler plusieurs villes au sein d’une même région. Il est également possible de construire votre ville à côté de celle de vos amis afin de partager l’expérience de gestion. Cela introduit une composante politique dans le jeu : si vous essayez de bâtir une ville possédant les mêmes caractéristiques que celle de vos amis, vous allez être en compétition, mais vous pouvez tout à fait choisir la voie de la coopération.
Si l’un de vous s’oriente vers la sécurité en construisant de nombreux commissariats [ndlr : leur zone d’effet s’étendant sur une large superficie], l’autre aura plus de temps pour gérer l’éducation. Quel que soit votre choix, SimCity reste un jeu de gestion : la rivalité y est pacifique.

La gestion semble bien plus simple d’accès dans ce volet, est-ce une façon de rendre la licence attractive aux nouveaux venus ?

Il est vrai que nous avons effectué un vrai travail de fond pour que tous les joueurs se sentent à l’aise. Notre nouveau moteur Glassbox nous permet par exemple de rendre le joueur plus proche de ses sims. Le niveau de détail vous permet de suivre la vie de n’importe lequel de vos habitants afin de mieux comprendre ses désirs. Le jeu se montre ainsi plus abordable pour les novices.
Les habitués seront un peu dépaysés au début, mais les chiffres détaillés sont suffisamment accessibles pour leur permettre de plonger aisémant dans les détails. Nous avons fait en sorte de rendre ces données les plus lisibles possibles afin que le joueur puisse établir un diagnostic précis de l’état de santé de sa ville.

Il est possible de spécialiser sa cité, mais peut-on modifier la gestion politique de sa ville ?

Un Hôtel de ville vous permettra de gérer l’évolution des quartiers de votre mégalopole en temps réel. Chaque département de cette mairie vous permet d’influer sur la technologie que vous souhaitez développer, la spécialité de votre ville, ainsi que de nombreux autres paramètres que nous dévoilerons au fur et à mesure.
Il est important de comprendre que tout est lié dans SimCity, et que la plus petite modification urbaine peut avoir des répercussions sur l’ensemble de votre ville, voire même sur la région entière !