En voilà une opportunité manquée ! Activision, alors en recherche de partenaire pour son futur succès, Skylanders, s’est adressé à Nintendo qui a décliné l’offre.

You Chose Poorly

Si Activision n’est pas un éditeur particulièrement connu pour les prises de risques qu’il prend chaque année, à quand même, en 2011, tenté quelque chose d’innovant pour sa licence Spyro en décrépitude. Avec Skylanders, Activision a tenté de lancer la licence sur les rails d’un nouveau modèle économique : celui des figurines avec puces NFC. Ce fut une réussite puisque la franchise a rapporté plus 2 milliards de dollars depuis son lancement.

Skylanders Nintendo

La petite histoire rigolote – ou triste, en fonction du point de vue que l’on prend – derrière la création du jeu est que Nintendo a, à l’époque, refusé un partenariat d’exclusivité avec Activision pour produire Skylanders.

Dans un article-fleuve de Polygon racontant la genèse du projet Skylanders, les deux fondateurs du studio Toys for Bob qui est à l’origine du jeu, Fred Ford et Paul Reiche, expliquent qu’ils sont allés voir Nintendo of America dès le début du projet, alors que la Wii était en plein essor et se vendait par caisses entières.

Fred Ford raconte :

Nous sommes directement allés les voir, car nous pensions que c’était un projet qui collait bien avec Nintendo. Je pense qu’une collaboration fructueuse aurait pu se faire et la Wii se portait très bien. Ils avaient un certain succès avec les périphériques.

Paul Reiche ajoute qu’au final, ils ne savent toujours pas pourquoi Nintendo a refusé.

Ils ont passé un long moment à étudier notre dossier. Ils nous expliquaient qu’ils n’avaient jamais vu quelque chose comme ça. Je me suis toujours posé la question du vrai sens de cette phrase. [Rires]

Nous ne savons toujours pas pourquoi [Nintendo a refusé]. Ils ont certainement leurs priorités bien ordonnées. Le fait qu’ils ne soient pas précipités sur ce projet risque certainement de les hanter pour le reste de leurs vies.

Comme quoi, même quand on s’appelle Nintendo et qu’on est l’une des entreprises les plus innovantes du jeu vidéo, il est toujours possible de rater certaines occasions.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction