ps4-pro

Sony n’a pas lancé le projet « Neo », maintenant connu sous le nom de PS4 Pro, à cause du projet Scorpio de Microsoft. Voilà ce qu’a expliqué Andrew House, président de Sony Interactive Entertainment, aux journalistes du Guardian, présents à New York la semaine dernière pour la conférence de présentation de cette nouvelle PS4 haut de gamme.

« Quand la PS4 Pro était en phase de conception, personne ne parlait du projet Scorpio au sein de l’industrie. Je dirais que notre approche n’a pas été faite “en réaction” cette fois-ci. »

Pour lui, c’est un autre concurrent un peu plus surprenant qui a lancé la réflexion de créer une console plus puissante.

« J’ai vu des données qui m’ont vraiment influencé, ils suggéraient qu’il y avait une baisse au milieu du cycle de vie d’une console où les joueurs qui veulent la meilleure expérience graphique vont commencer à migrer sur PC, parce que c’est évidemment là qu’elle se trouve. Nous voulions garder ces personnes dans notre écosystème en leur donnant le meilleur. La concrétisation de ce constat a été la PlayStation 4 Pro et, dans l’ensemble, une approche graphique de l’amélioration de jeu. »

De là à souscrire à la théorie de Microsoft quant à une éventuelle fin des générations de consoles, il y a un pas que le constructeur ne franchit pas forcément, même s’il n’exclut rien pour la gamme PS4 à l’avenir. Et surtout pas une nouvelle mise à jour hardware de la console si le besoin s’en fait ressentir.

« C’est notre première tentative dans ce genre d’innovation de milieu de cycle de vie, il est donc beaucoup trop tôt pour y voir une tendance. »

Dongle PS4 PC 8

Le PC de plus en plus pris en compte dans les calculs de Sony

Ces déclarations confirment une fois de plus que Sony (tout comme Microsoft, d’ailleurs) n’ignore pas le marché du PC et y voit un potentiel pour ses propres systèmes. De longue date, Sony opère une politique extrêmement bienveillante envers les développeurs que l’on trouve habituellement sur PC. On pense notamment aux indépendants dont certains comme Psyonix ont vu leur jeu (en l’occurrence Rocket League) réussir un joli coup commercial grâce à la PS4.

On peut également rappeler l’arrivée du PlayStation Now sur cette plateforme, rendant accessible au public PC une partie non négligeable du catalogue PS3 et PSN. Le constructeur voit certainement un potentiel à séduire ces utilisateurs et à tenter de les rapatrier sur PS4.

Une étude récente de Steam montre cependant qu’une majorité de ses utilisateurs jouent sur une définition d’image inférieure à 1920*1080, preuve que même ce marché-là n’est pas prêt à passer tout de suite aux joies du 4K. Certainement à cause du prix qu’impliquerait une telle installation. En partant de ce postulat, le positionnement de Sony par rapport à ces utilisateurs-là aurait alors du sens. Le constructeur proposerait une solution « clef en main » pour jouer dans ce format, même en upscalé, ce qui pourrait donc peut-être convenir à des utilisateurs qui ne souhaitent pas forcément mettre 1500 euros dans un PC capable de faire tourner les jeux en 4K.

Seule décision récente qui semble jurer avec le reste, le refus tout récent pour raison technique de Sony des mods sur Fallout 4 et Skyrim Special Edition. Cette feature pourtant très largement mise en avant par Bethesda lors de ses déclarations publiques aurait permis de mettre à égalité les versions consoles des versions PC sur un point qui est souvent un des principaux arguments de ventes des jeux de l’éditeur.

En tout cas, Sony semble particulièrement confiant quant à sa stratégie avec la PS4 Pro. Après avoir annoncé 40 millions d’unités vendues, Andrew House annonce que le constructeur compte en vendre 20 millions de plus d’ici la fin de l’année prochaine.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction