Plus claire, aérée et personnalisable, le chambardement annoncé de la page d’accueil Steam, « The Discovery Update 2.0 », vient enfin d’être appliqué par Valve. Ce n’est pas un petit enjeu, car du point de vue du petit développeur, figurer ou non sur la page d’accueil de Steam peut faire la différence entre un jeu qui aura du succès et un jeu qui ne parviendra pas à trouver son public. Valve a d’ailleurs publié une page présentant de manière efficace toutes les nouveautés concernant une des pierres angulaires de son magasin.

steam-discovery-update

Si on devait résumer cette réorganisation, on pourrait affirmer que Valve délaisse l’éditorialisation en faveur d’une personnalisation à outrance. Évidemment, vous verrez toujours les gros jeux du moment dans la rubrique « Populaire et recommandés », mais il est également possible d’en filtrer le contenu ou de l’orienter un peu en fonction de vos goûts. Par exemple, si vous le désirez, vous pouvez faire en sorte que les jeux en accès anticipé ne s’affichent pas. Valve l’avait demandé, quatre captures d’écran du jeu sont affichés à droite et il est possible de les agrandir en passant la souris dessus. Il est très facile de vouloir cliquer dessus pour avoir le même effet ce qui nous amène directement à la page du magasin correspondant. C’est un poil ennuyeux, mais c’est du chipotage.

La plupart des rubriques, comme les « Offres spéciales » qui affichent les bons plans du moment, changent en fonction des jeux qui figurent dans votre bibliothèque. Ils filtrent d’ailleurs les jeux que vous possédez ou que vous avez signalés « sans intérêt ». Cela concerne les offres, mais aussi votre liste de découverte. Une rubrique « Apprécié par vos amis » permet de voir avec quoi vos contacts occupent leurs journées, avec affichage des avatars pour voir qui joue à quoi.

Notez également la barre d’accès rapide à gauche qui permet d’accéder rapidement à la liste des tags, aux nouvelles sorties ou aux recommandations d’amis, entre autres choses. Vous remarquerez également qu’il est possible de défiler verticalement ad vitam aeternam, Steam générant à l’envi des recommandations afin de vous titiller au niveau du cordon de votre bourse.

greenlight-trump-vr

Steam a encore besoin de changements beaucoup plus profonds

Steam est une jungle, tant pour les développeurs que les consommateurs. Des tas et des tas de jeux, pas tous forcément légitimes ou honnêtes, arrivent tous les jours sur cette plateforme minée par les shovelwares. Certains services comme Greenlight n’arrangent rien, sont toujours aussi opaques, sont parfois l’occasion pour certains groupes de consommateurs « redresseurs de torts » d’insulter certains développeurs sur leurs jeux parfois très mauvais (ce qui n’est jamais une raison d’insulter quelqu’un).

Devant tous ces problèmes structurels que rencontre le service, on se demande bien comment ce changement aussi superficiel pourrait arranger quoi que ce soit. « The Discovery Update 2.0 » va peut-être permettre à certains jeux de se faire une petite place sur la page d’accueil de certains utilisateurs et permettre à des développeurs aux moyens limités d’enfin atteindre un public prêt à débourser quelques euros pour leurs jeux, mais il est évident qu’il reste énormément de pain sur la planche.

Steam est tellement gros et les alternatives si peu nombreuses qu’il faut espérer que cette « Discovery Update 2.0 » ne soit pas l’alpha et l’oméga des changements que veut opérer Valve sur sa plateforme. Tant pour le consommateur qui peut à tout moment se faire avoir en achetant un jeu ne répondant pas à ses attentes que pour le développeur qui ne parvient pas à faire entendre sa voix.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction