Pokémon Soleil et Lune, les deux dernières versions de Pokémon sorties le 23 novembre dernier en Europe (et le 18 novembre partout ailleurs) et qu’on a testé avec amour, se vendent très bien à en croire les chiffres communiqués par les différentes divisions de Nintendo dans le monde.

motisma pokedex Pokémon Soleil et Lune 620

À en croire Nintendo of America (repris par Nintendo Everything), le jeu s’est ainsi écoulé à plus de 3,7 millions d’exemplaires en moins de deux semaines aux États-Unis. Le jeu se paye également le luxe d’être le plus gros lancement de Nintendo de son histoire dans cette région, passant même devant les jeux de l’époque dorée de la Wii et de la DS.

L’Europe n’est pas en reste avec plus de 1,5 million de jeux vendus sur la première semaine. Il s’agit également de son plus gros lancement de l’histoire de Nintendo sur ce marché. Quant au Japon, on sait qu’environ 2,3 millions de jeux sont partis depuis le lancement (1,9 million en 3 jours d’après Famitsu, puis 382 000 en deuxième semaine). Ce qui porterait le nombre global à plus de 7,5 millions de jeux vendus.

Le sérieux site GamesIndustry.biz s’amuse à comparer l’insolent succès de Pokémon Soleil et Lune aux échecs commerciaux relatifs de trois grosses productions récentes, Titanfall 2, Dishonored 2 et Watch Dogs 2, en pointant le fait que les dernières aventures des monstres de poche se sont finalement mieux vendues en première semaine que les 3 triple-A réunis. Cette itération de Pokémon irait même concurrencer les ventes du lancement de Call of Duty: Infinite Warfare sorti le 4 novembre dernier.

pokemon-soleil-lune-test-7_2

Un succès prédit par le phénomène Pokémon GO

On pouvait cependant s’attendre à de bons résultats quant aux ventes de Pokémon Soleil et Lune. Nintendo avait en effet approvisionné à hauteur de 10 millions de jeux les revendeurs pour satisfaire la demande largement téléphonée par des précommandes extrêmement fortes.

L’effet Pokémon GO est évidemment à créditer pour ces très bons résultats. Christopher Dring, rédacteur chez GamesIndustry.biz, explique dans un édito datant de ce lundi l’importance pour un éditeur de sortir le bon jeu au bon moment en prenant pour exemple Pokémon Soleil et Lune. Le jeu est pourtant sorti par Nintendo, un acteur du jeu vidéo en pleine transition vers sa prochaine génération de console, sortant d’un échec cuisant avec la Wii U et surtout, sur une 3DS vieillissante qui devrait également profiter du renouvellement qu’apportera la Switch.

Au 30 septembre dernier, les derniers épisodes inédits de Pokémon en date, X et Y, sortis en 2013 sur 3DS, s’étaient vendus à hauteur de 15,64 millions de copies à travers le monde.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction